"Le rôle du média devrait être de semer des petites graines de conscience et de tolérance" Héloïse Pierre

Posted December 19, 2013 no picture

Member since March 27, 2013
  • 96 Posts

Héloïse Pierre, jeune française étudiante en Sciences Politiques et Sciences de l’éducation à Paris, a réalisé plusieurs vidéos lors de son année d'échange universitaire en Indonésie. Elle nous parle de cette expérience.

- Comment t'es venue l'idée de faire des vidéos lors de ton année passée en Indonésie?

Quand j’étais en Indonésie, j’habitais dans une grande colocation avec notamment une indonésienne. Un jour nous sommes allées manger toutes les deux et elle m’a raconté son histoire : un viol accompagné d’une grossesse…puis là tombée en enfer, dans un monde où la femme n’a guère de droits. Pendant une heure je me souviens l’avoir écoutée, et m’être dit « mais comment est-ce possible que je ne l’ai pas remarqué, elle est si gaie et adorable ». A partir de cet instant, j’ai eu envie que tout le monde sache, et que la situation de ces femmes, exclues de la société et stigmatisées pour des viols dont elles sont les victimes, soit connue par le plus grand nombre. Je crois que j’avais envie de faire passer un message : « arrêtons de fermer les yeux, ca existe ». Donc j’ai fait ma première vidéo, j'ai senti que j'avais eu un impact sur quelques personnes, j'avais réussi à semer quelques graines, donc j'ai continué.

- Tu as fait une vidéo sur le hijab, un sujet sensible. Pourquoi avoir choisi ce sujet? T'es-tu heurtée à des difficultés?

J’avais choisi l’Indonésie en partie pour mieux comprendre l’Islam, donc dès mes débuts en Indonésie, je m’intéressais à l’Islam et ses pratiques en Indonésie. Un jour, je buvais un café avec Elise, mon amie australienne et Shima, une très bonne amie indonésienne. Shima c’est cette fille sublime qui porte le hijab d’une manière tellement recherchée que chaque jour elle m’épate ! Je demande à shima pourquoi elle porte le hijab et là elle me dit « tu sais porter le hijab c’est la liberté. Quand je me lève, si je décide de porter un hijab marron avec des accessoires, je peux devenir Hannah Montana. Le lendemain, si j’en prends un blanc et rajoute une fleur, je deviens Marie-Antoinette… Je peux être qui je veux ! » . Là je me suis dit qu’il fallait que je la filme pour que les français remplis de préjugés sur le port du hijab voient ça ! C’était un message tellement beau et simple sur une pratique que l’on ne comprend pas chez nous qu’il fallait le diffuser !

Au début du reportage on pensait se heurter à des difficultés chez les interviewés, mais en fait pas du tout. Toutes les filles que l’on a interviewées on été supers avec nous, elles ont été très sincères. Nous avons fait de belles rencontres ! Le seul problème a été de faire parler les hommes… impossible!

- As tu eu de l'aide pour trouver du matériel, monter les vidéos etc? Où avais-tu appris à faire cela?

Non je me suis pas vraiment fait aider, j’ai appris avec le logiciel sur mon ordinateur et en regardant beaucoup de mini-reportages pour m’inspirer. Par contre j’ai eu beaucoup d’aide pour me conseiller. Ma famille et mes amis ont vu de nombreuses fois la vidéo pour me dire ce qu’ils en pensaient et ainsi je l’améliorais au fur et à mesure.

- Comment as-tu fait pour diffuser ta vidéo, faire la promotion de ton travail?

J’ai mis la vidéo sur Youtube et elle a beaucoup tourné via Facebook par exemple. Puis j’avais contacté le JakartaPost qui nous a relayé, ainsi que le site Madmoizelle. Cette diffusion nous a permis d’atteindre un plus grand public. Mais il est vrai que nous pensions la diffuser à plus grande échelle mais c’est très difficile de trouver des canaux de diffusion comme ça !

- Penses-tu que les médias peuvent changer l'opinion des gens?

Oui j’en suis persuadée et c’est pour ça que j’ai voulu faire des reportages. Je me dis que le rôle du média devrait être de semer des petites graines de conscience et de tolérance.

- Que pense-tu des jeunes dans les médias: ont-ils une place, peuvent-ils se faire entendre?

Ils doivent avoir une place, c’est sur… mais ils ne l’ont pas vraiment. C’est très dur de se faire entendre quand on est jeune, mais notre voix est tellement importante qu’il faut qu’elle soit entendue ! Donc je continue de semer des petites graines même si mes vidéos ne sont pas vues par des milliers de personnes J

- Quel serait ton conseil pour des jeunes qui veulent se lancer dans la production de vidéos?

Je crois que la clé c’est la curiosité et l’intérêt. Il faut choisir un sujet qui nous anime pour pouvoir faire passer un message fort ! Mais surtout le conseil c’est de se lancer… parfois on se dit qu’il faut avoir des connaissances en montage, en vidéos et tout… mais pas du tout ! Si tu as envie de partager ce que tu as découvert et de creuser un sujet, tu apprendras tout seul à monter un super reportage!

vidéo Indonésie tolérance hijab documentaire




comments powered by Disqus

Learn More