16 jours d’activisme contre la Violence basée sur le genre : et si on se mettait à l’Orange ?

Posted November 27, 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 286 Posts

Le lundi 25 novembre 2013, nous avons célébré la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « On estime actuellement qu’une femme sur trois sera victime de violence au cours de sa vie, et qu’une fille sur trois sera mariée avant son 18e anniversaire. Environ 125 millions de filles et de femmes dans le monde ont été victimes de mutilations génitales féminines. Des millions de femmes et de filles, victimes de la traite des êtres humains, se retrouvent prises au piège de l’esclavage moderne. Le viol est une tactique endémique en temps de guerre. Et le féminicide, le meurtre de femmes parce qu’elles sont femmes, prélève un tribut de plus en plus lourd », pouvait-on lire dans le message qu’a adressé Madame Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes (l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes), au monde entier, tant aux gouvernements des différents Etats qu’à chaque habitant de notre planète.

Tout en nous appelant à « avoir le courage de parler et de participer à la mise au point de solutions pour mettre fin à ces violations des droits fondamentaux », la Directrice de ONU Femme donne toute sa place à la prévention qui doit « s’attaquer à la principale cause de cette forme de violence : l’inégalité entre les sexes. » Ainsi, ajoute-t-elle, « il faut que les écoles enseignent les droits de la personne et le respect mutuel, et que l’éducation incite les jeunes à devenir leaders en matière d’égalité. »

Pour amplifier le message du 25 novembre, chaque année, depuis 1991, il a été institué les "16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre". Il s’agit d’une initiative revêtue d’une grande symbolique, en ce sens que ces 16 jours partent du 25 novembre (Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes), au 10 décembre, date de célébration de la Journée internationale des droits de l’Homme.

Cette année, le thème retenu, « 16 jours pour colorer le monde en orange », est une invitation à porter de l’orange, la couleur officielle de la campagne « Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes », lancée par le Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki-Moon, en 2008. Pour rappel, cette campagne appelle les gouvernements, la société civile, les organisations de femmes, les jeunes, le secteur privé, les médias et l’ensemble du système des Nations Unies à joindre leurs forces pour faire face à la pandémie mondiale de la violence à l’égard des femmes et des filles.

En plus de constituer une opportunité de prise de parole, la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, ainsi que les 16 jours d’activisme qui la suit donnent l’occasion aux personnes et aux groupes de se mobiliser et d’attirer l’attention sur l’urgence de l’élimination de la violence envers les femmes et les filles.

Alors, pour dire non et mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles, mobilisons-nous ! Portons de l’orange, prenons des photos et partageons les sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux avec le message « Je porte de l’orange parce que … ». Mais surtout, n’oublions pas que le combat pour l’égalité entre les sexes, et donc contre la violence à l’égard des femmes et des filles, est un combat de tous les jours dans lequel chacun de nous peut, sinon doit apporter sa contribution.

@Image importée de Flickr.com, photo de Jessica Taudte



Genre activisme violence filles Femmes Egalité 16 jours d'activisme ONU Femme




comments powered by Disqus

Learn More