16e CISMA : appel à la solidarité et à la responsabilité

Posted December 5, 2011 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 287 Posts

La 16e Conférence Internationale sur le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles en Afrique (CISMA) se tient du 4 au 8 décembre 2011. Placée sous le thème « Appropriation, Renforcement et Pérennisation », l’édition de cette année est accueillie par le "pays des mille sourires, la patrie de l’Arche de l’Alliance, le dépositaire de l’une des civilisations les plus anciennes au monde" : l’Ethiopie, pays qui est aussi le siège de l’Union Africaine.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée ce dimanche 4 décembre 2011 en présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, l’ancien Président américain, Georges W. Bush, l’actuel et l’ancien directeurs exécutifs de l’ONUSIDA, Michel Sidibé et Peter Piot.

Durant ces cinq jours Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, en plein chantier, accueille ce rassemblement majeur de décideurs, partenaires au développement, scientifiques et personnes vivant avec (et affectées par) le VIH. Il est important de relever que cette conférence intervient trente ans après la découverte des premiers cas de ce qui sera appelé plus tard "VIH", dans un contexte économique difficile et quatre ans avant le délai de 2015 fixé pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Dans son message transcris dans le programme de la CISMA 2011, le Dr Yigeremu Abede, président de la conférence, note que le choix du thème « Appropriation, Renforcement et Pérennisation » est des plus appropriés. Selon lui, «les sessions de leadership vont chercher à impliquer les Africains, en particulier ceux se trouvant au plus haut niveau du processus décisionnel, à adopter et suivre des stratégies qui assureront des réponses locales et adaptées à la pandémie du VIH ».

Ouvrant la série des allocutions ayant meublé la cérémonie d’ouverture, le professeur Robert Soubré, président de la Société Africaine Anti-sida (SAA), a réclamé «une solidarité universelle pour un accès universel aux soins». Il a aussi insisté sur la nécessité pour les pays africains, dans le contexte actuel de crise économique, «d’arrêter les discours et de passer aux actes» pour démontrer concrètement leur engagement plusieurs fois affirmé dans des déclarations. Le professeur Soubré n’a pas manqué d'évoquer l’annulation du Round 11 du Fonds Mondial qui va poser d’énormes problèmes, dont le « risque d’entraîner des ruptures d’ARV » dans plusieurs pays.

Le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, est revenu sur ce dernier point. Après avoir tiré la sonnette d’alarme en notant que «les fonds pour la lutte contre le sida diminuaient pour la première fois depuis des années», il a estimé que la décision du Fonds Mondial d’annuler le Round 11 était "inacceptable". Et d’ajouter que si les partenaires ne paient pas la facture aujourd’hui, ils la paieront demain.

Quant à l’ancien président américain, Georges Bush, celui «qui a pensé à une solution à laquelle personne auparavant n’avait pensé» a noté le directeur exécutif de l’ONUSIDA, il est revenu sur la création du PEPFAR (Plan d’urgence du président américain contre le sida) en 2003. Le Président Bush a ainsi rappelé que le peuple américain, en créant le PEPFAR, avait décidé de «prendre sa part de responsabilité dans le combat contre le sida».

Enfin, procédant à l’ouverture officielle de la 16e CISMA, le Premier Ministre éthiopien, Meles Zenawi, a quant à lui insisté sur la nécessité d’un renforcement de la mobilisation sociale, de la collaboration entre les acteurs (Etats, société civile, partenaires au développement). Aussi, espère-t-il que la 16e édition de la CISMA qui se tient dans son pays «apportera une importante contribution pour faire avancer les choses».

Il faut rappeler que la CISMA est co-organisée par la SAA, le Gouvernement éthiopien, divers partenaires institutionnels et communautaires, ainsi que le secteur privé.




comments powered by Disqus

Learn More

Share