Appel à la révolution non-violente en Cote d’Ivoire

Posted March 1, 2011 no picture

Member since March 1, 2011
  • Posts

Article par Free Cote d'Ivoire (http://www.facebook.com/freecotedivoirenow)

Frères et Sœurs, Le jour est venu. Notre jour est arrivé.

Le jour où nous, les jeunes fiers et courageux de la Côte d'Ivoire, décide notre destin. Le jour où nous nous arrêterons pour la liberté, la justice, l'égalité et la véritable démocratie. Le jour où nous ne tolèrerons plus la dictature, et les plans ignobles d'un autocrate assoiffé de pouvoir qui refuse de laisser le peuple décider librement son destin.

Quand nous avons grandi pour devenir des hommes et des femmes de cette belle nation, nous avons appris les succès remarquables de nos ancêtres qui ont combattu la tyrannie de la colonisation afin nous donner la liberté et l'indépendance. Ces grands hommes et les femmes, symboles de détermination et de justice, nous ont donné l’incroyable lien que nous partageons tous aujourd'hui. Ce lien est la fierté d’être fils et filles de cette grande nation: La Côte d'Ivoire.

Cependant, les nouveaux dirigeants de notre nation ont échoué à la hauteur de cet héritage. Ils nous ont trahis aujourd'hui en nous mentant et nous laissant sans opportunités, avec une économie faible et un système éducatif misérable. Ils nous ont laissé sans emploi et sans services de santé adéquats. Frères et Sœurs, Aujourd'hui est notre jour de gloire: Aujourd'hui est le jour où nous écrirons une nouvelle page dans l'histoire de notre grande nation.

Oui, en effet, la lutte que nous sommes sur le point de commencer, sera l’action la plus foudroyante de notre génération. Ce sera l'héritage qu’on laissera à nos fils et filles, tout comme nous avions hérité des générations avant nous. Aujourd’hui sera notre nouvelle date d'indépendance, pas de la colonisation, mais du despote et tyran a qui nous avons confié notre pays en 2000 et qui nous a volé notre destin. Frères et sœurs, dans d’autres pays africains comme l'Egypte et la Tunisie, des jeunes, justes comme nous, nous ont montré la route. Nous ne resterons plus impartiaux à l'injustice. Nous ne nous tiendront plus à l'écart pendant que l'avenir de notre pays - notre avenir et celui de nos enfants - nous est volé. Nous nous battrons pour la vraie démocratie, et pour le peuple. Nous ne pouvons plus rester inactifs face à la destruction de notre nation, par des messages de haine qui corrompent l’âme de notre jeune population. Laurent Gbagbo et son gouvernement népotiste tout entier doivent quitter le pouvoir. Nous devons libérer la Côte d'Ivoire.

Dix ans ont passé depuis le jour où Gbagbo a pris la présidence. Qu'a-t-il accompli pour notre pays? Il nous a donné à une guerre civile et une crise économique éternelle. Frères et sœurs, combien d'entre vous avez terminé vos études, pour rester à la maison sans emploi et sans avenir? Combien d'entre vous ne peuvent plus résister à la faim et la pauvreté? Combien d'entre vous avez quitté votre pays bien-aimé pour une nouvelle vie à l'étranger, une vie que nos dirigeants nous ont privés chez nous? Jeunes de la Côte d'Ivoire, si nous permettons Laurent Gbagbo de rester au pouvoir, nous regarderons sûrement la fin de notre nation qui tombera dans un abîme sans fond. L'avenir de la Côte d'Ivoire est sombre dans les mains de cet pillard désespérée qui a oublié ce que signifie vraiment d’être un président. Un vrai président travaille pour le peuple, il sert et protège le peuple.

Si les Nations Unies, l'Union africaine, la France, les États-Unis et le reste de la communauté internationale ne peuvent pas le faire partir, nous le ferons! Ensemble, nous allons commencer la plus grande mobilisation que ce monde ait jamais vue. Plus grande que la Tunisie, plus grande que l'Egypte. De tous les coins du monde, tous les Ivoiriens et les partisans de la vraie démocratie et justice feront front uni pour condamner l'action de cet usurpateur.

A travers une mobilisation non-violente et incessante, nous allons renverser Laurent Gbagbo et son gouvernement illégitime. Nous allons libérer la Côte d'Ivoire. Nous allons donner une nouvelle image à notre nation et montrer au monde notre force inimaginable.

De tous les coins de la Côte d'Ivoire. De tout le continent africain. De l'Europe et les Amériques. Fiers Ivoiriens et tous les supporteurs de la démocratie et la justice, aujourd'hui, nous nous unifierons et déclarerons notre pouvoir, le pouvoir du peuple. Aujourd'hui, nous dénoncerons l'injustice qui nous a été infligée. Aujourd'hui, nous prendrons nos opinions à travers le monde. Aujourd'hui, nous nous réunirons pour faire en sorte que toutes les actions et décisions prises par notre gouvernement sont soumises à la revue du peuple.

Si nous ne parvenons pas aujourd'hui, et que Laurent Gbagbo reste au pouvoir, nous allons assister non seulement au déclin de la démocratie en Côte d'Ivoire, mais aussi à un revers majeur pour la démocratie à travers l'Afrique. Tous les dirigeants corrompus à travers le continent suivront son exemple.

D'autre part, si nous parvenons à défendre nos droits, pour la démocratie et l'autodétermination, pour notre avenir, et pour notre grande nation, nous enverrons un message fort aux dirigeants à travers le continent. Les révolutions sans précédent qui ont chassé les dictateurs en Tunisie et en Egypte n’étaient pas seulement des phénomènes du monde arabe. Non, elles étaient aussi des phénomènes africains.

Nous avons besoin d'unifier notre pays. Du nord ou du sud, chrétiens et musulmans, Nous avons tous besoin de se réunir. Nous sommes tous les enfants fiers de la Côte d'Ivoire. La lutte que nous allons commencer n'est pas en faveur d'Alassane Ouattara, or aux autres parties politiques. NON! Elle est pour la justice afin que les auteurs de ces meurtres horribles dans les rues d'Abidjan soient arrêtés. Elle est pour la paix, pour que la rébellion dans le nord du pays se termine, et que le développement économique se propage à l'échelle nationale. Cette révolution a pour but de libérer notre pays de la dictature de Laurent Gbagbo et de mettre fin à ces années sombres de notre histoire. Nous allons nous battre pour réinstaller cette grande prospérité que nous avions eue.

Nous ne pouvons pas permettre l’expansion du programme anti-impérialiste que le gouvernement Gbagbo utilise pour nous séparer, et rester au pouvoir. Les Nations Unies et le reste du monde ne sont pas nos ennemis. Le développement et la vraie démocratie ne peuvent être atteint qu’à travers à l'Union : l’union entre nous Ivoiriens, et avec le reste du monde.

Dans les jours et semaines à venir, "Free Côte d'Ivoire" vous indiquera les points d'action spécifiques à prendre. Nous vous demandons de joindre notre page Facebook. Cette page sera notre point de connexion et de communication. Nous vous conseillons vivement de partager ce message avec tous ceux qui croient en la démocratie en Côte d'Ivoire. Nous devons nous unir pour reconstruire notre nation.

Frères et Sœurs, Notre jour est arrivé: le jour, nous restituerons, par une révolution non-violente, la dignité du peuple ivoirien. Rejoignez-nous, et que Dieu vous bénisse.

http://twitter.com/#!/freecotedivoire




comments powered by Disqus

Learn More