Esclavage en 2013 : un premier indice mondial nous en donne une idée !

Posted October 29, 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 279 Posts

Mauritanie, Haïti, Pakistan, Inde, Népal, Moldavie, Bénin, Côte d’Ivoire, Gambie et Gabon.

Ce sont, dans l’ordre, les pays qui occupent les dix premières places d’un classement publié la semaine dernière. Non pas le classement d’un concours des pays ayant déployé le plus d’engagement politique pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ces deux dernières années, encore moins ceux ayant enregistré les meilleures progressions en matière de protection des droits de l’homme sur leurs différents territoires.

Ce sont les pays les dix pays ayant le plus fort taux de personnes soumises à l’esclavage en 2013 selon la première édition de l’Indice mondial sur l’esclavage qui fournit, pays par pays, l’ampleur de ce problème. En plus de présenter un classement de la prévalence estimée de personnes dans les liens de l’esclavage moderne actuellement dans 162 pays, l’indice mondial de l’esclavage 2013 examine les facteurs de risques et soumets aux Etats des idées visant à renforcer les réponses pour lutter contre l’esclavage moderne.

Selon le résumé exécutif de ce rapport, l’esclavage moderne inclus l’esclavage proprement dit, des pratiques connexes (telles que les servitudes pour dette, le mariage forcé, la vente et l’exploitation des enfants), les trafics d’êtres humains et le travail forcé.

Pour son établissement, les auteurs de l’indice mondial de l’esclavage ont établi ce classement à partir de la combinaison de trois facteurs : la prévalence moyenne de l’esclavage moderne au sein de la population, l’ampleur du phénomène du mariage des enfants, et le niveau du trafic d’êtres humains au sein et à partir de chaque pays.

En tête de ce classement peu flatteur, la Mauritanie est un pays d’Afrique occidentale ayant une tradition d’esclavage profondément enracinée. Ce qui explique cette forte prévalence de l’esclavage dans ce pays où on dénombre entre 140 000 et 160 000 personnes esclaves, sur une population estimée à juste 3,8 millions de personnes. Cette première place reflète également une forte prévalence de mariage des enfants, et dans une moindre mesure, le trafic d’êtres humains.

Vient ensuite Haïti avec une prévalence estimée entre 200 000 et 220 000 personnes en situation d’esclavage moderne sur une population de 10,2 millions. Si cette position s’explique aussi par le taux élevé de mariages d’enfants et du trafic d’êtres humains en eux haïtien, il faut dire que ce pays caribéen est caractérisé par des conflits, des catastrophes naturelles sans oublier des pratiques d’esclavage des enfants localement qualifiées de "système Restavec (ou restavek)".

Selon le site Bibliomonde dans un article sur un livre en lien avec ce phénomène, « en Haïti, les restavecs sont des enfants pauvres, donnés par leurs parents à des familles aisées dès l'âge le plus tendre dans l'espoir qu'ils échapperont à la misère et pourront fréquenter l'école. Mais la réalité est tout autre. Des centaines de milliers d'enfants (300 000 selon l'UNICEF) sont réduits en esclavage par leur "famille d'accueil". On les nomme des restavecs. Ils doivent rester à portée de voix de la personne à qui ils sont attachés; ils dorment sur des chiffons sous une table de cuisine, sont battus quotidiennement, lavent le sol, remplissent et vident les seaux, etc., dès l'âge de quatre ans. Devenus grands, ils deviennent cireurs, délinquants, prostitués. »

L’indice mondial de l’esclavage fournit également un aperçu du nombre absolu de personnes soumises à l’esclavage moderne au sein des 162 des pays étudiés. Ainsi, lorsqu’on considère ce seul facteur, le classement subit un grand chamboulement. Dans l’ordre, les pays ayant le plus grand nombre de personnes esclaves sont l’Inde, la Chine, le Pakistan, le Nigeria, l’Ethiopie, la Russie, la République Démocratique du Congo, Myanmar et le Bangladesh. Pris ensemble, ces pays comptabilisent 76% des personnes soumises à l’esclavage moderne dans le monde.

Le pays qui a le grand nombre de personnes en état d’esclavage moderne est l’Inde avec entre 13 300 000 et 14 700 000 esclaves. L’étude en Inde montre que quoique les personnes touchées par cette exploitation soient aussi des personnes de nationalités étrangères, l’immense majorité de ce phénomène est une exploitation des citoyens indiens par leurs compatriotes, particulièrement à travers les servitudes de dettes et les travaux avilissants.

Espérons qu’au-delà des différentes interprétations, surtout politiques, qui en seront faites, ce rapport viennent nous secouer tous pour contribuer à réduire ce phénomène, à renforcer la répression des personnes qui en sont les acteur, et à prendre le virage de l’éradication de toutes les formes d’esclavage dans les différentes pays, tant dans les 162 concernés par la première édition de cet indice que dans les autres.

© UNICEF/LaoPDR04543/Holmes


Esclavage Mariage des enfants Trafic d'êtres humains




comments powered by Disqus

Learn More