Je recherche mes parents… vous ne les avez-pas vus par hasard ?

Posted November 14, 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 279 Posts

Comme chaque année, nous célébrerons le 20 novembre 2013 la Journée internationale de l’enfant. Pour rappel, le choix de cette date du "20 novembre" n’est absolument pas fortuit. En effet, c’est un 20 novembre que fut adoptée en 1989 par l’Assemblée générale des Nations Unies la Convention relative aux droits de l’enfant Déjà dans le préambule, les Etats partis affirment être « convaincus que la famille, unité fondamentale de la société et milieu naturel pour la croissance et le bien-être de tous ses membres et en particulier des enfants, doit recevoir la protection et l'assistance dont elle a besoin pour pouvoir jouer pleinement son rôle dans la communauté ».

Entre autres dispositions qui donnent toute sa place à la famille (un mot qui revient à plusieurs reprises dans la convention), nous avons le paragraphe 1er de l’Article 9 qui commence en ces termes : « Les Etats parties veillent à ce que l'enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré,… ». Une illustration de la conviction des Etats partis de ce que les enfants ont vocation à naître, grandir et se développer dans un cadre familial, avec leurs père et mère (frères et sœurs le cas échéant bien évidemment), dans un environnement ouvert sur le monde et les autres.

Malheureusement, certaines situations et circonstances comme les guerres et conflits armés conduisent les enfants et leurs parents à se perdre de vue dans leur fuite vers d’autres zones de leur pays ou vers les pays voisins. Et les retrouvailles ne se font pas toujours systématiquement. Bien souvent, l’intervention des agences des Nations Unies, des autres organisations intergouvernementales ou des Organisations non gouvernementales (ONG) et des citoyens est nécessaire pour que des enfants puissent retrouver leurs parents.

C’est dans ce sens que depuis quelques jours, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la Croix-Rouge de Côte d'Ivoire et la Croix-Rouge nationale du Libéria ont lancé une campagne d’affichage pour retrouver les parents d’une quarantaine d’enfants.

« Entre octobre 2012 et novembre 2013, 83 enfants et adultes vulnérables ivoiriens ont pu être réunis avec leurs familles grâce aux efforts conjoints du CICR et des Sociétés nationales de la Croix-Rouge. Depuis la fin de la crise postélectorale, quelque 850 enfants ivoiriens non accompagnés, réfugiés principalement au Libéria et en Guinée, ont été identifiés. Plus de 550 d'entre eux ont pu rétablir le contact avec leurs familles en Côte d'Ivoire, et environ 250 ont pu rentrer chez eux. Il reste aujourd'hui encore plus de quarante enfants pour lesquels les recherches se poursuivent », selon le CICR.

La Voix des Jeunes a décidé de s’associer à cette campagne pour aider à relayer au mieux cette information. Nous espérons que vous rejoindrez le CICR, la Croix Rouge ivoirienne…surtout que vous rejoindrez ces enfants dans leur démarche.

@Image de l’affiche de la campagne


Enfants Refugiés Famille Côte d'Ivoire Libéria Guinée




comments powered by Disqus

Learn More