JO 2012: l'année des femmes

Posted July 26, 2012 no picture

Member since April 28, 2011
  • 127 Posts

"Toute forme de discrimination fondée sur des considérations de sexe ou autres est incompatible avec l'appartenance au mouvement olympique". Le règlement des JO est clair et net. Pourtant, alors que le monde entier se tourne cette semaine vers Londres où se tiendra (du 27 juillet au 12 août) l'édition 2012 des Jeux Olympiques, nombreux sont ceux à protester contre les discriminations dont sont encore victimes les femmes dans certains pays pourtant conviés, en toute impunité, à participer aux JO.

Jeune Afrique rappelle par exemple que "les Saoudiens ont jusqu'à présent ostensiblement foulé aux pieds cette règle d'or sans jamais encourir la moindre sanction, alors que l'Afrique du Sud avait été tenue [à juste raison] eloignée des JO aussi longtemps qu'a sévi l'apartheid". Notons cependant que l'Arabie Saoudite, sous la pression de l'opinion publique mondiale, a fini par accepter la participation de femmes aux Jeux de Londres à condition qu'elles soient voilées et qu'une petite vingtaine de femmes représentant les monarchies du Golfe, participent à ces JO, "une petite révolution olympique", comme le note encore Jeune Afrique, le Comité international olympique (CIO) "ayant accepté de réinterpréter l'article 50 de la Charte Olympique, qui stipule qu'aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n'est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympien".

"Le sport est un moyen politique comme un autre " rappelle la journaliste Renée Greusard sur le blog Rue 89 qui cite Maryam Namazie, activiste d'origine iranienne qui milite sans relâche pour les droits de la femme et se prononce contre le port du voile par les athlètes féminines lors des JO en citant le principe de l'égalité homme-femme. Cette dernière fait valoir que les athlètes américains Tommie Smith et John Carlos avaient été exclus à vie des JO pour avoir levé le poing aux Jeux de Mexico en 1968 en signe de protestation contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis, un combat pourtant légitime... Maryam Namazie rêve donc de voir l'Arabie Saoudite bannie des JO sous prétexte que, dans ce pays, la lapidation est légale.

Pourtant, si le débat sur l'égalité homme-femme aux JO reste d'actualité, notons cependant que cette année un nombre record de femmes participeront aux Jeux Olympiques (4847 soit 45% contre 42% il y a quatre ans) et que des délégations comme celles des Etats-Unis recensent plus de femmes que d'hommes (269 contre 261). Autre victoire de taille, Sadaf Rahimi, une jeune afghane de 17 ans boxera aux JO. Comme le soulignait cet article du Nouvel Observateur, "en montant sur le ring lors des JO, Sadaf Rahimi, fera sans doute un peu avancer par ses poings les droits des femmes en Afghanistan", pays ou les Talibans les malmènent. Savourons donc cette vidéo et souhaitons bonne chance aux athlètes de sexe féminin!




comments powered by Disqus

Learn More

Share