L'émancipation de la femme arabe

Posted May 30, 2014 Avatar Chaimaa_Connecte_Maroc

Avatar Chaimaa_Connecte_Maroc View Profile
Member since February 10, 2014
  • 15 Posts
  • Age 20

You don't have to learn how to be a women, you are a WOMEN

You don't have to learn how to be a women, you are a WOMEN

Je suis une femme , je suis un peuple, je suis l’avenir.

Une femme représente un peuple , une nation , on dit que la femme est une école , une maman est une école , un avenir , un futur , travailler dehors, et travailler à l’intérieur de son foyer, pour garantir à leurs familles une vie.

Aujourd’hui on parle de toutes les femmes de la région MENA, on a de plus en plus de femmes qui sortent, qui se réveillent chaque matin pleines de courage, d’ambition, de motivation pour réussir , avec ou sans diplômes, ayant la chance d’étudier ou pas, le but est le même, leurs objectifs sont les mêmes, prouver , assurer leurs existence, un rôle au sein de leurs communauté.

Mais malheureusement une grande partie de ces femmes, ont devant elles un long chemin vers l’émancipation, l’autonomie financière, car dans nos sociétés on nous a tous inculqué qu’une femme dépend et dépendera toujours de son homme, un homme qui va soit disant la protéger ,

La région MENA est la région du monde qui présente le plus d'inégalités entre les droits des femmes et des hommes sur les plans des droits politiques, des libertés sociales et des niveaux d'éducation, de santé et d'emploi. En dépit de cela, les femmes ont joué un rôle important dans le printemps arabe dans les domaines de l'organisation, la protestation, la mise en réseau et la tenue de blogs, souvent au péril de leur vie dans leur quête de réformes et de démocratie.

Au Maroc, la situation de la femme ne cesse de croitre surtout dans les grandes villes, c’est vrai qu’elles occuppent moins de places importantes que les hommes quand il s’agit des droits politiques, mais nul ne peut nier que cela évolue. En tant que femmes nous devons travailler, étudier, apprendre , se former à revendiquer nos droits , à mériter ces droits.

Je vis dans une région , une petite communauté de femmes qui travaillent jour et nuit rien que pour garantir à leurs petites et grandes familles un revenu qui ne satisfait pas vraiment leurs besoins quotidiens , n’ont aucune connaissance d’émancipation, pour eux trouver de quoi se nourrir, se vétir, c’est ça une vie,qui n’ont malheureusement eu aucune chance d’obtenir des diplomes d’aller aux universités parfois c’est à cause de la pauvreté, mais dans la majorité des cas c’est du à l’ignorance des parents, mais ce qui m’a choqué lors des modestes fois où j’ai eu l’occasion de parler , de discuter avec ces femmes, elles ont tous la volonté de se developper, de devenir autonome, d’apprendre, de changer, d’acquérir de nouvelles connaissances, et malgré les differentes actions entretenues dans la région de DAR BOUAZAA , on a pas vraiment constaté ou touché le changement et les objectifs voulu, car il n’ya pas de suivi, on commence mais on ne finit jamais.

On a besoin de plus en plus d'initiatives pour avoir de nouvelles visions de nouvelles idées nouvelles croyances vis-à-vis de la situation de la femme arabe, en utilisant la technologie, les nouveaux moyens de communication, les films, les projections dans les universités qui sont pour moi un outil de partage , et d’apprentissage, les étudiantes d’aujourd’hui seront les femmes de demain, qui vont et qui doivent participer à la prise de décision, et c’est sur cette petite population qu’on doit agir , c’est elles qu’on doit former, car l’émancipation se fait en premier lieu par l’éducation .


Genre Education jeunesse Maroc Femmes Droits Connecte #educ4all




comments powered by Disqus

Learn More