L’économie verte, source de prospérité !

Posted February 22, 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 284 Posts

"Économie verte: en faites-vous partie ?" Tel a été le thème de l’édition de 2012 de la Journée mondiale de l’environnement que nous célébrons le 5 juin de chaque année.

Rappelons que pour le Programme des Nations Unies plous l’Environnement (PNUE), par "économie verte" il faut entendre « une économie qui apporte une amélioration du bien-être et l'équité sociale, tout en réduisant considérablement les risques environnementaux et les risques de pénuries écologiques (de ressources naturelles) ». Plus simplement, continue cet organisme, « une économie verte peut être définie comme une économie possédant les caractéristiques suivantes: de faibles émissions de CO2, une gestion durable des ressources, et qui est socialement inclusive ».

Au-delà du non négligeable résultat d’une meilleure protection de notre monde, plus compatible avec le nécessaire développement durable qui s’impose à nous aujourd’hui, nous avions noté que cette transition vers l’économie verte pourrait générer, selon les experts, de 15 à 60 millions d'emplois supplémentaires à l'échelle mondiale au cours des vingt prochaines années et sortir des dizaines de millions de travailleurs de la pauvreté.

C’est dans cette dynamique que s’est inscrit le récent appel du Secrétaire général des Nations Unies en direction des Etats membres afin de les encourager à adopter des politiques plus respectueuses de l’environnement. Monsieur Ban Ki-moon affirme ainsi que « lorsque l'environnement est négligé, la pauvreté et l'instabilité sont les conséquences inévitables. Lorsqu'elle est entretenue, elle permet la prospérité. » « Pour cela, vous devez vous engager dans un dialogue avec vos partenaires au sein des gouvernements pour les aider à comprendre que les investissements dans la protection de l'environnement et en faveur d'une économie verte ne sont pas un coût, mais la garantie nécessaire de l'avenir que nous souhaitons », n’a pas manqué de lancer Monsieur Ban Ki-Moon aux Etats membres.

Ce jeudi, un nouveau rapport du PNUE a précisé que les dirigeants africains devraient accorder la priorité à la mise en œuvre des questions environnementales et de santé dans leurs politiques nationales et régionales pour relever les défis de plus en plus importants que sont la pollution de l'air, les maladies à transmission vectorielle et l'exposition aux produits chimiques. Dans l’article publié sur le site du Centre d’actualités de l’ONU et qui relaie cette information, des extraits du communiqué publié par M. Steiner, Directeur Exécutif du PNUE, sur ce rapport sont publiés. Ainsi, pour ce dernier « l'Afrique entre dans une nouvelle phase qui pourrait voir le continent devenir un acteur majeur dans la transition vers une économie verte mondiale et inclusive, mais pour cela, elle a besoin d'une population en bonne santé ayant un accès garanti aux ressources naturelles. »

@Photo importée de Flickr.com, postée par UN Women Gallery




comments powered by Disqus

Learn More