liberté d’expression, propos haineux et Internet - quel rôle pour une intervention de la communauté ?

Posted May 22, 2013 Avatar KateVOY

Avatar KateVOY View Profile
Member since February 5, 2013
  • 77 Posts

Alors que je participais récemment au Forum sur la gouvernance de l’Internet (FGI), je me suis rendu à une intéressante session consacrée au problème des propos haineux sur Internet. Alors que certains intervenants affirmaient qu’il était nécessaire de fixer des limites et de réagir quand des propos haineux sont tenus, d’autres prétendaient que nous devons être prudents quand il s’agit de se prononcer en faveur d‘un contrôle de ce que disent les gens sur Internet, de crainte que les « propos haineux » ne soient utilisés pour supprimer, de façon générale, la liberté d’expression. La liberté d’expression est un droit humain comme, cependant, le droit à la dignité et c’est là où un équilibre doit être trouvé.

Il ne s’agit pas d’un problème nouveau - il existe également dans le contexte des médias classiques – mais Internet et particulièrement les médias sociaux l’ont rendu un peu plus complexe. Internet va bien au-delà des frontières nationales et de la législation propre à un pays et l’audience potentielle pour n’importe quel message est bien plus importante.

Quand est venu, pendant la session, le moment de parler de solutions, certaines personnes ont vraiment soutenu l’idée d’une intervention et du rôle modérateur de la communauté. Cela signifie que les autres membres de la communauté en question – par exemple les divers utilisateurs ou utilisatrices de Facebook ou de Twitter - prennent des mesures contre quelqu’un diffusant en ligne des messages contenant des propos haineux racistes, sexistes ou xénophobes. L’utilisateur ou l’utilisatrice peut être soit dénoncé(e), interdit(e) d’accès ou voir ses contenus réduits. Parfois, les autres utilisateurs ou utilisatrices pourront lui envoyer des messages pour marquer leur désaccord.

D’un côté, cela paraît facile et économique. Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois, l’ensemble de la communauté est trop vaste ou n’est pas intéressé et aucune mesure n’est prise ; parfois, les membres de la communauté en font trop et se laissent eux-mêmes aller à tenir des propos haineux ; certains utilisateurs peuvent être protégés par l’anonymat ; et parfois, surviennent hors-ligne des conséquences graves à la suite de propos haineux en ligne et une action plus importante est nécessaire. Dans le pays d’où je viens – l’Afrique du Sud – il y a eu quelques cas où les personnes qui ont envoyé des tweets racistes ont été non seulement réprimandées par la communauté Twitter du pays mais aussi dénoncées auprès de la Commission des droits de l’homme.

J’aimerais connaître vos réflexions à ce sujet : avez-vous déjà signalé un utilisateur qui vous donnait l’impression de violer le droit à la dignité de quelqu’un d’autre ? Que pensez-vous du rôle modérateur de la communauté et avez-vous d’autres suggestions ?




comments powered by Disqus

Learn More