Même mort, Madiba met le monde à la "Ubuntu attitude"

Posted December 11, 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 287 Posts

Le jeudi 5 décembre 2013, l’Humanité a perdu l’un de ses plus dignes fils. Nelson Mandela, le symbole de la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud, le Premier Président noir et père fondateur de la "Nation arc-en-ciel", le cher "Madiba" comme l’appellent affectueusement ses compatriotes, nom que le monde entier s’est naturellement approprié … celui qui a lutté toute sa vie contre la domination des blancs et contre la domination des noirs parce qu’il a tout le temps poursuivi « l’idéal de la démocratie et d’une société libre dans laquelle toutes les personnes vivent ensemble en parfaite harmonie et avec des opportunités égales » s’en est allé.

Alors que fin juin-début juillet 2013, devant la dégradation de l’état de santé de l’icône mondiale, le monde et les sud-africains s’étaient résolus à accepter de « le laisser partir en paix », Mandela a attendu ce 5 décembre pour s’en aller paisiblement entouré des siens.

Depuis ce jeudi, les messages, les communiqués, discours, les images, vidéos venus des différents continents, des différents Etats et territoires, se sont succédés et ont inondé les différents médias. En partant des Chefs d’Etat et de gouvernement, des monarques, des leaders religieux et d’opinions, des stars, pour arriver aux citoyens lambdas, chacun usant de formules, d’expressions et de mots pour marquer les esprits … quasiment tous, nous avons et continuons de rendre les honneurs à un homme exceptionnel.

Le monde semble avoir oublié ses divergences idéologiques et politiques, ses conflits de protection de pré-carrés économiques et/ou stratégiques. Comme les fils d’un défunt qui mettent de côté leurs palabres pour rendre un dernier hommage à leur père, iraniens et américains, russes et européens, marocains et algériens, israéliens et palestiniens, (supposés) dictateurs et "ambassadeurs" de la démocratie et de la bonne gouvernance, pourfendeurs des libertés individuelles et fondamentales des populations et responsables d’organisations de défense des droits de l’homme, … unanimement, ont rendu hommage à Nelson Mandela.

De là où il est actuellement, Madiba doit surement être un peu heureux car cette unanimité, quoiqu’elle soit circonstancielle, est la manifestation de cet mot qui lui a été si cher et qu’il a fait inscrire dans la constitution de la Nation arc-en ciel : Ubuntu.

Recouvrant l’idée d’une fraternité universelle, Ubuntu est une expression « qui décrit son plus beau cadeau : sa reconnaissance du fait que nous sommes tous liés ensemble d’une manière qui est invisible à l’œil, de ce qu’il y a une seule humanité et que nous nous réalisons nous même en nous partageant avec les autres », comme l’a relevé le Président Barack Obama dans son intervention à la cérémonie d’hommage organisée ce mardi 10 décembre 2013 au stade Soccer City de Soweto, en présence de plus d’une centaine de Chefs d’Etats et de gouvernements, d’anciens dirigeants et de ce que le monde d’aujourd’hui compte d’influents dans différentes et divers domaines, et de plus de 50 000 sud africains.

L’une des images de cette "Ubuntu attitude" de ce mardi 10 décembre a été sans aucun doute la poignée de mains historique entre le Président américain, Barack Obama, et son homologue cubain, Raoul Castro. Nous avons constaté que cette poignée de mains de ces dirigeants de pays qui ont rompu leurs relations diplomatiques depuis un peu plus de cinquante ans n’est pas arrivée dans un effet de cafouillage. Les présidents Obama et Castro, en se regardant et en affichant chacun un sourire, ont même échangé brièvement durant cette poignée de mains. L’effet Mandela !

Nelson Mandela parti, la fraternité universelle, l’une des bases d’une paix mondiale, s’est manifestée dans des discours et des attitudes. Quoique cela paraisse éphémère, nous nous permettons de rêver et d’espérer que cette Ubuntu attitude de ces derniers jours fasse avancer les lignes des divergences vers le moule des accords et des consensus sur certains dossiers qui enrhument le monde.

© UNICEF/NYHQ2002-0130/Markisz - UNITED STATES OF AMERICA, 2002


Paix Afrique du Sud Mandela Ubuntu Nelson Mandela




comments powered by Disqus

Learn More

Share