Pour Noël, je veux une trêve et des dons pour aider les enfants en Syrie, RCA, Soudan du Sud, Philippines

Posted December 24, 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 286 Posts

Cher Père Noël,

C’est dans la nuit de ce mardi 24 décembre 2013 au mercredi 25 décembre 2013 que tu sillonneras les maisons pour offrir des cadeaux, bonbons et friandises à tous les enfants du monde qui, tout au long de l’année qui s’est écoulée depuis ton dernier passage, ont été sages et qui ont bien travaillé à l’école. Mais les jeunes et moins-jeunes espèrent également qu’ils ne seront pas oubliés.

Déjà, me concernant, j’ai essayé de respecter ces critères … je n’ai pas fais que de jolies-jolies choses mais ne m’en tiens pas rigueur s’il te plait. Je tiens à te rappeler que là où je vis, il n’y a pas de cheminée. Alors, n’oublie pas d’en tenir compte en réfléchissant d’avance sur comment tu procèderas cette nuit. N’oublie pas non plus qu’ici à Abidjan, il ne neige pas. C’est plutôt l’harmattan, avec son vent frais et sec venu du Nord du pays. Choisi ton traineau en conséquence. Je sais que tu le sais déjà, mais je te le rappelle tout de même.

Cette année, j’ai des envies de cadeaux pour moi, mes frères et sœurs, ma famille et mon pays. Mais je souhaite attirer ton attention sur la situation d’autres enfants.

En 2013, beaucoup d’enfants ont connu et été soumis à d’énormes souffrances physiques et morales. Aux Philippines, des centaines de familles restent dans le dénouement plus d’un mois après le passage du dernier typhon qui dévasté toute la région de Tacloban. L’aide s’est rapidement organisée mais les besoins restent encore grands pour des dizaines de milliers d’enfants et leurs familles.

Je suis également inquiet pour tous ces enfants confrontés à la violence des armes. Ce sont notamment ces enfants et leurs familles en Syrie où le conflit s’enlise plus que jamais avec la reprise ces derniers jours du bombardement des villes comme Alep par l’aviation de l’armée du Président Bachar Al-Assad. Nous n’oublions pas ces plus d’un million d’enfants qui ont fuit les combats avec leurs proches, ou seuls, pour se réfugiés dans des camps en Irak, Jordanie, au Liban ou encore en Turquie. Tous ces réfugiés syriens sont actuellement soumis à des températures glaciales avec un hiver très rude.

C’est notamment la situation de conflit en République Centrafricaine qui affecte au moins 2,3 millions d’enfants selon l’UNICEF. Le Directeur Exécutif de cette agence des Nations Unies, Monsieur Anthony Lake, regrettait dernièrement « que la vie des enfants de la République centrafricaine ne compte pas et trop longtemps que l’on ne compte pas leur vie dans cette crise oubliée. » Et pourtant, « des enfants sont tués parce qu'ils sont chrétiens ou musulmans. Des enfants sont forcés de fuir leur foyer et de se cacher, terrorisés, pour éviter les combattants. Des enfants sont les témoins d'actes horribles de violence. Des enfants sont recrutés dans des groupes armés - jusqu'à 6 000 d’entre eux, peut-être. Ces attaques brutales perpétrées contre les enfants sont un affront à l'humanité », a ajouté Monsieur Lake.

Alors cher Père Noël, pour tous ces enfants et leurs familles, je te demande deux cadeaux : une trêve de Noël dans les hostilités, au moins jusque début janvier tout en espérant un apaisement sur le long terme. De plus, au-delà des vœux, il faudrait que des dons viennent répondre aux différents appels lancés par le système des Nations Unies, mais aussi par ces associations et ONG Internationales mobilisées sur les différentes terrains, afin de leur permettre de faire face aux nombreux besoins de ces populations.

Merci, Bonne fête à toi cher Père Noël,…et j’attends mes cadeaux.

© UNICEF/NYHQ2011-2133/Maitem - PHILIPPINES, 2011


Syrie Noel Philipppines RCA




comments powered by Disqus

Learn More

Share