Que faire pendant les vacances d'été?

Posted July 14, 2014 Avatar Nephtaly Andoney Pierre-Louis

Avatar Nephtaly Andoney Pierre-Louis View Profile
Member since June 18, 2014
  • 17 Posts

« Il est étonnant de voir que les gens passent plus de temps à préparer leurs prochaines vacances que leur avenir. », Patricia FRIPP
Photo : www.tfou.fr

« Il est étonnant de voir que les gens passent plus de temps à préparer leurs prochaines vacances que leur avenir. », Patricia FRIPP Photo : www.tfou.fr

Avez-vous déjà eu l’impression que vos vacances d’été sont parfois trop longues?

Moi oui! Auparavant, il m’est souvent arrivé d’être impatient de terminer une année académique mais qu’au beau milieu de l’été je ne demande que de retourner en classe. Je me rappelle qu’à la rentrée, je ne pouvais même pas prendre correctement des notes dictées par un professeur à cause de la lourdeur de mon esprit. Les vacances d’été durent trois mois en Haïti, parfois plus, dépendamment de la conjoncture économique et politique. Elles se résument pour nous, les jeunes, à ne rien faire d’édifiant.

En effet, nous ne nous divertissons plus de manière décente dans mon pays; ou plutôt nous ne disposons pas de moyens financiers et de supports pour le faire. Nos plages publiques ne sont pas entretenues, celles qui sont privées sont à un prix exorbitant. Nos salles de cinéma (standards) sont toutes fermées depuis plus de six ans à cause d'un «manque de moyen d’entretien ». De plus, Le sport et la culture n’ont jamais été des points forts dans nos budgets et nos programmes gouvernementaux. Donc, nous ne pouvons pas compter sur nos autorités pour la mise en place de structures pour nous divertir.

Par ailleurs, puisque nos choix sont limités en termes de divertissements nous devrions être capables de combler le temps en travaillant. Cependant, en fréquentant d’autres camarades haïtiens j’ai remarqué un complexe social intriguant chez nous. Nous montrons toujours de la réticence quand il s’agit de servir les autres. Nous trouvons cela dévalorisant. Du coup, puisque les offres de services des jeunes sont faibles en Haïti, personne n’est intéressé à créer plus d’opportunités de travail pour nous.

Heureusement, j’ai pu rencontrer des gens dans ma vie qui m’ont aidé à devenir plus ouvert d’esprit et à mieux comprendre pourquoi il faut être actif en tant que jeune. Nous devrions apprendre à servir avant d’être servi. Agir ainsi nous fait gagner la confiance des autres. Sur cette confiance, nous pouvons bâtir des relations durables qui pourraient nous ouvrir des portes dans notre vie. J’ai découvert ainsi le volontariat il y a seulement deux ans. J’en suis tombé amoureux parce qu’être volontaire m’offre quelque chose d'idéal comme jeune, celle de travailler tout en me divertissant. Le volontariat est aujourd’hui un atout dans ma jeunesse et il le sera surement dans ma vie professionnelle grâce aux expériences que j’aurai acquises.

Ainsi, plus jamais je ne laisserai des vacances d’été me paraître longues, interminables et ennuyantes. Je suis jeune, je m’implique donc totalement dans la préparation de mon avenir et de celui de ma communauté. Vous qui me lisez, faites quelque chose de vos temps libres. Cherchez à vous intégrer dans un mouvement ou action communautaire, édifiez votre caractère à partir des expériences de vos « petits boulots ». Je vous garantis que vous ne le regretterez pas.


Jeunes jeunesse citoyenneté volontariat




comments powered by Disqus

Learn More

Share