Rio-20: ou comment une jeune fille de 12 ans avait fait la morale aux dirigeants de la planète

Posted June 21, 2012 User_image_bg Anne


Alors que les médias du monde entier font part de leur pessimisme quant à l’impact ou l'utilité véritable du Sommet de la Terre qui se tient en ce moment au Brésil (RIO + 20), La Voix des Jeunes souhaite vous transporter 20 ans en arrière.

La scène se passe en août 1992 au premier sommet de Rio sur le développement durable, il y a 20 ans, sommet qui s’était soldé par l’adoption d’une belle déclaration sur l’environnement et le développement comprenant 21 principes tous plus nobles les uns que les autres. Severn Suzuki, une jeune canadienne de 12 ans, était montée sur scène pour accuser, le temps d'un discours de 6 minutes effectué d'un ton assuré, les dirigeants du monde entier d’avoir sacrifié leurs enfants et les générations futures en dépouillant la planète de ses ressources.

Si la vidéo semble ancestrale, le message de la jeune fille est plus pertinent que jamais. «Je me bats pour mon futur"», avait-elle déclaré. «Je ne suis qu’un enfant et je n’ai pas toutes les solutions mais je veux que vous réalisiez que vous ne les avez pas non plus (..) Vous ne savez pas comment réparer la couche d’ozone ou comment ramener le saumon dans les eaux polluées (…) Si vous ne savez pas comment réparer cela, s’il vous plaît, arrêtez la casse !», avait-elle plaidé. Au lieu de promettre à vos enfants que tout ira mieux, ayez la décence de réaliser que vous les faites pleurer la nuit et que sauver la planète n’est pas un luxe mais un impératif, avait-elle affirmé en substance.

Vingt ans plus tard, grâce à You Tube, le discours de Severn Suzuki, qui, âgée de 32 ans aujourd'hui, milite encore et toujours pour la cause environnementale (elle est à Rio en ce moment), a été vu par plus d'1,6 million de personnes. «Je ne suis pas certaine que mon discours ait eu un impact sur le processus mais je pense que le monde a besoin de ce genre de vérités», affirmait-elle récemment au magazine Terra Eco. Seul un enfant pouvait dire ces mots. Face à la complexité des enjeux et aux compromis nécessaires, quand on gouverne, cette radicalité est un symbole puissant,» ajoutait-elle.

Un bel exemple d’activisme environnemental qui nous donne envie d'espèrer que RIO +20 aboutisse sur bien plus que des paroles en l'air... L'avenir des générations futures et le nôtre en dépend! Severn avait tiré la sonnette d'alarme il y a déjà 20 ans du haut de ses 12 ans...




comments powered by Disqus

Learn More