Vivre ensemble la Francophonie pour concevoir le monde

Posted March 20, 2014 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi View Profile
Member since May 9, 2011
  • 286 Posts

Avec 220 millions de locuteurs dans le monde et 900 millions d’habitants concernés (soit 13% de la population) qui l’ont en commun, la langue française est à l’honneur en ce jeudi 20 mars 2014 à l’occasion de la Journée internationale de la francophonie célébrée en ce jour. Cette année, le thème retenu appelle à faire "Place aux talents".

Bien plus que le fait de partager une même langue, la francophonie est une communauté qui consiste à mettre à profit le français au service de la solidarité, du développement et du rapprochement des peuples par le dialogue permanent des civilisations. Comme le précise le Passeport Francophonie 2013 (document de présentation), la francophonie vise à « bâtir un espace de solidarité fondé sur les principes d’humanisme, de démocratie et de respect de la diversité des cultures et des langues ».

Bref, bien plus qu’une simple langue, le français recouvre des liens puissants en ce sens qu’il s’agit d’une langue qui recouvre des valeurs, des espoirs et des ambitions sensés être partagés par tous les francophones.

S’appuyant sur ce postulat, Monsieur Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, qui compte 77 Etats membres (57) et observateurs (20), affirme dans son message vidéo à l’occasion de l’édition 2014 de cette Journée internationale, qu’être francophonie c’est d’abord la volonté de dire Non !

« Non aux aspects négatifs de la mondialisation, une mondialisation oublieuse de l’homme, de sa dignité, de sa liberté, de ses droits les plus élémentaires ; faute d’éthique, de régulation, de volontarisme. Non aux inégalités économiques, sanitaires, éducatives, numériques toujours plus marquées. Non aux conflits oubliés, aux populations civiles, singulièrement les femmes abandonnées aux exactions les plus viles. Non à l’impunité et à l’immunité des auteurs des crimes contre l’humanité. Non à l’uniformisation culturelle et linguistique qui menace le patrimoine intellectuel et la création mondiale, mais aussi la démocratie internationale. Non au relativisme culturel qui défie l’universalité des droits de l’homme et menace la paix. »

Cela dit, Monsieur Diouf rajoute qu’être francophone c’est aussi et surtout « vouloir dans notre espace promouvoir l’éducation et la formation, l’enseignement supérieur et la recherche, et développer la coopération au service du développement durable. C’est vouloir l’ancrage de l’état de droit. »

Mieux, « c’est vouloir s’investir sans relâche pour que la langue française demeure, aux côtés d’autres langues internationales, la langue de la création, de la recherche, de l’innovation, de la société de l’information, de l’emploi, la langue officielle et de travail des organisations internationales. »

Le tout, dans une démarche permanente de collaboration avec les autres, dans l’acceptation et la défense des différences et dans un esprit de complémentarité mutuelle.

En célébrant avec enthousiasme cette Journée internationale de la francophonie 2014, chacun de nous, francophone, doit songer à s’inscrire un peu plus dans une approche communautaire, en vivant la langue française comme une façon d’espérer et de vouloir ensemble, avec les autres francophones d’ici et d’ailleurs. Car « la francophonie, c’est […] avoir l’audace de penser que nous avons ensemble une emprise sur notre destinée commune », affirme Monsieur Abdou Diouf.

Bonne fête à tous les francophones !


français Journée Internationale Francophonie Coopération Talents




comments powered by Disqus

Learn More