Vous avez dit Burkina Faso??

Posted July 14, 2014 no picture Madina Sore

no picture Madina Sore View Profile
Member since June 18, 2014
  • 12 Posts

Source: Facebook page je suis burkinabè et fier-e de l’être

Source: Facebook page je suis burkinabè et fier-e de l’être

Je me prénomme Madina, 24 ans, étudiante. Depuis quelques mois que je vis à Dakar, je me suis rendu compte que mon pays d’origine le Burkina Faso était assez méconnu au-delà des frontières de l’Afrique de l’ouest. Conversation type : « Ah tu es Burkinabaise ?? Heu…non on dit burkinabè en fait » !!

Petit cours d’histoire : Ce nom « Burkina Faso » date de 1984 et est un héritage de feu notre président le capitaine Thomas SANKARA. Il souhaitait nous affranchir d’une ancienne appellation (Haute Volta) héritée de la colonisation, mais aussi trouver un nom susceptible de renforcer la cohésion nationale (près de soixante-cinq ethnies, avec des modes de vie et des langues différents[1]). Le nom du pays a donc été constitué d'emprunts à plusieurs langues. Burkina signifie « homme indépendant » ou « intègre » en mooré (langue parlée par les mossis, ethnie majoritaire) alors que « Faso » est la « maison du père ou des ancêtres », donc « la patrie », en langue dioula. Ce n'est pas tout. Pour désigner la nationalité des habitants du pays, on a fait appel à une troisième langue en ajoutant au radical « burkina » le suffixe « bè », qui veut dire « les enfants de », en fulfulde (langue parlé par les Peuls).

C’est pourquoi, on ne dit pas la « République du Burkina Faso », « République du Faso » ou encore « République du Burkina ». Donc, pour désigner le pays, il faut juste dire « Burkina Faso » ou « Burkina » tout simplement. Et pour ce qui concerne le chef de l’Etat ou le Président de la République, l’appellation officielle est « Président du Faso » et non « Président de la République [2]».

Le Burkina Faso, c’est aussi Ouagadougou la capitale, surnommée « Ouaga-deux-roues ». Une ville dynamique et culturellement active, et surtout qui se développe. Un pays aux traditions fortes, et riche de sa culture, de sa musique et de son artisanat. C’est la capitale du cinéma africain, qui accueille le FESPACO (Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou), et le SIAO (Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou), le Festival de masques (FESTIMA) et le Salon International du Tourisme et de l’Hôtellerie (SITHO) et diverses autres manifestations intéressantes…

Certains organismes internationaux classent le Burkina Faso parmi les pays les plus pauvres du monde : un pays enclavé, et disposant de peu de ressources naturelles exploitables peut difficilement se développer. Mais c’est sans compter la combativité des burkinabè : 1er producteur africain de coton en 2013, et 4ème producteur d’or africain depuis quelques années. Mais il est vrai que les conditions de vie ne sont pas faciles pour la majorité de la population. Comme le chantent certains de nos artistes, « la vie est dure au Faso ». Pour la jeunesse surtout, trouver un emploi pour subvenir à ses besoins peut se révéler un véritable parcours du combattant.

Mais certains stéréotypes sont quand même vrais : le burkinabè est acharné au travail et manifeste un vrai courage face à l’adversité. Avez-vous déjà entendu parler de la légendaire hospitalité burkinabè ? Je puis vous assurer que cette réputation n’est pas usurpée. Et moi je suis fière d’appartenir à un peuple qui sait se battre pour survivre, surtout avec le peu que mère nature lui a donné.


[1] http://www.planete-burkina.com/ethnies_burkina_faso.php

[2] http://lemessagerdafrique.mondoblog.org/2014/03/17/dire-burkinabe-femme-integre-non-burkinabaise/



Burkina Faso




comments powered by Disqus

Learn More

Share