AMANI FESTIVAL : FESTIN DE PAIX RETROUVÉE AU CONGO

Publicado 25 de febrero de 2014 no picture Chantal Faida Mulenga-byuma

no picture Chantal Faida Mulenga-byuma Ver Perfil
Se registró el día 11 de octubre de 2013
  • 1 Artículo

Public à Amani Festival

Public à Amani Festival

Les gens aiment la paix. Vingt milles personnes (jeunes, parents, vieux, etc.) ont répondu présent à la grande fête inédite de la paix tenue du 14 au 16 février 2014 à Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu en RDC. Festival AMANI « paix » au tour du thème :Playing for change, Singing for peace.

Organisé par le foyer culturel de Goma, branche de la maison des jeunes du Diocèse de Goma, la première édition de Amani Festival a enregistré un grand succès grâce au soutien des personnes éprises de paix et de solidarité tant en RDC qu’à l’étranger. Les recettes de cette fête grandiose seront investies dans la construction d’un amphithéâtre pour des spectacles culturels à Goma.

« Rassembler des gens de tous les horizons, et principalement, les habitants de la région des Grands Lacs pour célébrer ensemble une vie meilleur, pour le bien de tous, loin des conflits. La paix, nous le croyons, peut se construire et se fortifier autour de la culture et du rassemblement de tous. Nous voulons aussi, par ce Festival, montrer au monde entier que la Région ne se limite pas à une terre de guerre mais qu’il y vit une population vive, pleine de talent et prête à faire changer les choses de manière positive; « tel était l’objectif de Amani Festival à en croire les organisateurs ; le belge Eric de Lamotte, le congolais Guillame Baguma et les membres du foyer culturel de Goma.

Une manifestation emblématique jamais vécue dans la région. N’en déplaisent aux esprits qui pensent que le Kivu est le vivier de la violence, l’espace favorable où se donnent rendez-vous tous les malheurs du monde. Eh bien, l’ambiance culturelle vécue dans le majestueux stade du Collège Mwanga, appelé couramment Place Jean Paul II a prouvé le contraire.
Rires, slaves d’applaudissements, cris, danses, retrouvailles, accolades, découvertes, mets exceptionnels, boisson fraîche ; tous les ingrédients réunis pour une fête pantagruélique.

Trois jours durant, le peuple au cœur effondré à cause du passé noir a oublié la musique des bombes et la mélodie des cartouches. Les peuples du Congo, Rwanda, du Burundi et d’ailleurs ont eu droit à des chants passionnants et captivants de divers artistes talentueux africains qui se sont succédés au podium décoré aux couleurs de la paix. Affiches portant des messages de paix, paroles célèbres des héros africains, tambours traditionnels, etc.

Temps fort : Voeux des artistes pour les peuples de la région

Le célèbre artiste congolais, Lokua Kanza: « L‘impression que j’ai : il y a une certaine joie dans les yeux des gens et une inquiétude en même temps parce qu’ils se demandent si cela (conflits armés) va encore recommencer, un sentiment mitigé dans la population. Mon message de paix: Soyons unis, aimons-nous les uns, les autres; l’harmonie de notre société en dépends. »

Un groupe de 11 artistes congolais de Goma – Foyer culturel de Goma – ont sorti un hymne à l’occasion de Amani Festival. Retenons cet extrait plein d’optimisme : « Terre touristique, terre volcanique, terre magnifique aux aspirations pacifiques, terre paradisiaque malheureusement pleines de guerres sporadiques, parle; ne reste plus sceptique et savoure la paix dans toutes ses optiques. La guerre est un langage des faibles, le dialogue pour une paix durable… Mutuache na Amani, Nous voulons la paix ».

L’icône du rap africain, Lexxus Legal : »Si on veut une paix durable, on ne doit pas continuer à amnistier les criminels. Nous devons être exigeants envers nos politiques. Servons-nous du passé pour construire un avenir radieux. Hommage aux victimes des guerres récurrentes dans la région. »

La perle rare de Goma, la star Innocent Balume : « Ma voix pour les sangs voix dans mon pays. Je ferais le porte-voix des victimes congolaises partout où l’opportunité se présentera. Trop c’est trop, nous avons soif de la paix dans nos familles, dans nos villages et dans nos villes congolaises, rwandaises et burundaises. »

Jessica, jeune talent vivant en Norvège mais venue expressement pour la cérémonie : « La femme africaine a des droits inaliénables. Le respect de sa dignité est signe du respect de la société tout entière. »

Et Mumbere, jeune festivalier de mentionner: » C’est émouvant tout ce que j’ai vécu ici à Amani Festival. L’art est une arme sans conteste de rapprochement des peuples. Si seulement, les autorités et populations présentes à ces assises ont compris le fond des messages lancés, deux mois suffisent pour que cessent à jamais les bruits des canons partout dans la région. Multiplions des rencontres pareilles, ça dé-traumatise les populations. »

Que vive l’art, Que vive la paix, Que Vive l’unité et le développement dans la région des Grands-Lacs !!!


RDC AMANI FESTIVAL art pour la paix Chantal FAIDA




comments powered by Disqus

Lee más

Share