Apprenons à courir plus vite et utilisons au maximum nos talents individuels et collectifs.

Publicado 2 de julio de 2014 Avatar Aimé KAZIKA

Avatar Aimé KAZIKA Ver Perfil
Se registró el día 2 de julio de 2014
  • 65 Artículos

Les jeunes doivent apprendre à utiliser leur énergie et talents au service du développement agricole. Ici, dans un champ agricole à 40 Km de la ville de Kikwit, dans la province de Bandundu à 525 Km de la Capitale Kinshasa. Notre engagement en agriculture en tant que jeune, constitue une meilleure exploitation  de nos talents.

Les jeunes doivent apprendre à utiliser leur énergie et talents au service du développement agricole. Ici, dans un champ agricole à 40 Km de la ville de Kikwit, dans la province de Bandundu à 525 Km de la Capitale Kinshasa. Notre engagement en agriculture en tant que jeune, constitue une meilleure exploitation de nos talents.

Il y a une personne qui est entrée dans la légende du sport, de l’athlétisme et du monde c’est Usain Bolt. Il est actuellement l’homme le plus rapide du monde. Il détient le record du monde pour le plus court temps pour la course du 100 mètres et du 200 mètres. Il a réussi à courir 100 mètres en 9,58 secondes, et 200 mètres en 19,19 secondes. Avec ces 2 records, il n’y a aucun doute qu’il est le plus rapide homme du monde! Étant donné sa grande vitesse, il a été surnommé « L’éclair ou La Foudre » jusqu’à dépasser même le guépard, réputé le félin le plus rapide au monde courant 110 Km/heure. Dès son adolescence en Jamaïque, il courait étrangement vite, comme s’il cherchait à laisser derrière lui son ombre et ses proies à la fois. Ses premiers succès à l’âge de 15 ans – confirment l’évidence d’un talent né…Usain Bolt est peut-être la plus grande star du sport mondial. Usain Bolt a su utiliser ses deux pieds pour courir. Il est à côté de Michael Johnson et Carl Lewis, les plus titrés (8 ou 10 titres) selon certains spécialistes. Combien néglige leurs pieds en oubliant qu’ils peuvent entrer dans l’histoire.

Un jour, je me trouvais à Addis Abebas (Ethiopie), à 7h30’, j’étais dehors pour regarder le beau et magnifique hôtel Imperial, j’ai vu des gens courir, j’ai eu peur et suis rentré dans l’hôtel rapidement pour poser la question à quelqu’un « what’s happening » ? Il me répondit, ici, courir est normal et collectif voir national. J’ai directement compris, la raison de la réussite des éthiopiens aux divers jeux olympiques. Ils apprennent à courir dès leur enfance et de manière collective. Comme Usain Bolt, apprenons à courir plus vite et utilisons au maximum nos talents individuels et collectifs.

J’ai vécu dans un quartier où à l’époque, une personne élancée était huée et surnommée « Makolin = élancer », mais de nos jours, la taille de plus de 1.70 m est propice au basket ball. A l’époque, quand un enfant est orienté à faire la coupe et couture, il était qualifié de bourriquot. Mais je me pose la question aujourd’hui, si le grand couturier japonais Kenzo, le français Yves Saint Laurent qui sont restés des légendes, sont aussi moins intelligents ? Je ne crois pas.

Sachons utiliser nos facultés et talents comme Usain Bolt , qui a su utiliser ses deux pieds, comme l’utilise Samuel Etoo, jusqu’à devenir le joueur le mieux payé actuellement et 8 è milliard du Cameroun. Mutombo Dikembe a su utiliser sa taille, jusqu’à devenir l’une des stars de NBA Américain, et fait la fierté du pays avec un hôpital dédié à sa mère, Marie Biamba Mutombo à Kinshsa l’un des meilleurs centres hospitaliers du pays. Les exemples fusent dans tous les domaines de la vie. Comme Usain Bolt, chacun peut individuellement et collectivement courir.

Aujourd’hui, la Chine court plus vite dans tous les domaines, comme le font le Brésil, l’Inde, …pour former le bloc (BRICS = Brazil, Russia, India, China, South Africa)…Selon Olivier Roland, les Etats-Unis avaient une longueur d’avance sur l’Europe dans certains domaines, les USA avaient compris bien longtemps, la notion de courir plus vite que l’autre. Voilà le modèle enseigné par l’athlète Usain Bolt. On ne peut parler du Tennis sans faire allusion à Nadal, on ne peut parler de Formule 1 sans mentionner Michael Schummarer, on ne peut parler du cinéma sans parler de Bruce Lee, ni de Jacquie Chan et non plus de Sylvester Stallone, Jet Li, Willy Smith et tant d’autres. Que dire de Mohamed Ali qui avait une vitesse plus que Georges Foreman, que dire de Mike Tyson sur Wilfrid etc…Le monde court à la vitesse de lumière, que la jeunesse sache courir plus vite que les autres car, c’est pendant la jeunesse que l’énergie est optimale et bien concentrée pour libérer la force créative et créatrice.




Jeunes jeunesse course Challenge JA Usain Bolt courir




comments powered by Disqus

Lee más