Beaucoup de choses se cachent derrière la prévalence du viol en Afrique du Sud

Publicado 6 de noviembre de 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi Ver Perfil
Se registró el día 9 de mayo de 2011
  • 279 Artículos

« Le viol est l’un des crimes les moins rapportés en Afrique du Sud », a noté la coalition d’organisations non gouvernementales (ONG) Shukumisa. Elle se réfère à une étude réalisée dans la province du Gauteng en 2010 : un quart des femmes interrogées dans le cadre de l’enquête « avaient été violées au cours de leur vie, tandis que près d’une femme sur 12 avait été violée en 2009. Mais seule une femme sur 13 violée par une personne autre que son partenaire intime a déclaré les faits à la police, tandis que seule une femme sur 25 violée par son partenaire a déclaré les faits à la police ».

Fuente: http://www.irinnews.org/fr/report/99060/derri%C3%A...

Dernier pays à rejoindre en 2011 le groupe des grandes puissances émergentes, réuni au sein d’un groupe connu sous l’acronyme BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), désormais qualifié de BRICS (le "S" pour South Africa, le nouvel arrivant), l’Afrique du Sud est l’un des pays africains qui tirent vers le haut l’économie mondiale et régulièrement cités en exemple par beaucoup en matière de développement. Mais la "Nation arc-en-ciel" comme on l’appelle également, est marquée par une forte prévalence de criminalité et de violence. Et l’une des images de cette violence se traduit par le viol.

Ces dernières heures, plusieurs médias et sites d’informations ont communiqué sur le rapport 2012 de l’Institut d’étude de sécurité (Institute of Security Studies, ISS) qui constate que « la prévalence du viol, et plus particulièrement du viol en réunion …est inhabituellement élevé » en Afrique du Sud. Le rapport de ce groupe de réflexion vient en opposition totale avec la position des autorités de la police selon laquelle une baisse dans les derniers chiffres de la criminalité serait constatée dans le pays. « ...l’ISS souligne que, si l’on tient compte des nouvelles statistiques démographiques de 2012, le taux national augmente de 1,5 pour cent. Cela veut dire qu’il y a eu 127 agressions sexuelles pour 100 000 habitants l’année dernière. »

Mais qu’est-ce qui explique cette forte prévalence, ces statistiques, assurément loin de la réalité quand on sait du viol qu’il est l’une des atteintes à la dignité humaine qui fait malheureusement l’objet de peu plaintes et de rapportages de la part des victimes. Le mur du silence est encore grand.

Cet article publié par IRIN, un service du Bureau de Coordination des Affaires humanitaire des Nations Unies (OCHA) nous donne des réponses tirées de ce rapport de l’ISS. Cet Article de IRIN profite également pour nous parler de l’engagement d’une ancienne victime du viol, aujourd’hui adulte, qui a décidé d’ouvrir les portes de sa maison aux enfants victimes ; et partage avec nous l’histoire de la mère d’un enfant violé. Elle a décidé d’aider son enfant à remettre sa vie sur les rails en lui offrant une éducation et des conseils.

Enfants Afrique du Sud Viol Criminalité




comments powered by Disqus

Lee más