Crise humanitaire au #Sahel : le Niger tire les leçons de 2005

Publicado 28 de septiembre de 2012 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi Ver Perfil
Se registró el día 9 de mayo de 2011
  • 287 Artículos

Depuis quelques mois, nous sommes engagés, comme bien d’autres, dans une communication plus ou moins régulière sur la crise humanitaire au Sahel, crise qui affecte près de 20 millions de personnes dans au moins huit pays (Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad).

Dans l’une de nos dernières contributions sur cette crise humanitaire, nous mentionnions que l’UNICEF et les autres partenaires aidaient le Gouvernement du Niger à faire face à une épidémie de choléra. Mais aujourd’hui, avec la présente vidéo (essentiellement en anglais), l’UNICEF nous dit que ce pays a tiré les leçons de la dévastatrice crise alimentaire de 2005 que le Niger avait également subi. Mieux, ce pays a développé de bonnes pratiques qui pourraient servir de modèles et inspirer le reste de la région, selon l’organisation onusienne.

En effet, «aujourd'hui, alors que le Niger est aux prises avec sa troisième crise alimentaire depuis 2005, plus de 850 dispensaires du pays sont équipés pour traiter la [malnutrition sévère aigüe (MSA)]. Des moyens ont été déployés pour garantir un matériel et des approvisionnements de meilleure qualité ainsi qu'une meilleure formation du personnel médical. Le suivi et l'évaluation des patients se sont aussi grandement améliorés, à la fois dans des centres comme celui de Madarounfa et dans les petits dispensaires de villages où des agents de santé locaux ont été formés pour repérer les premiers signes de la malnutrition.»

Et ce n’est pas tout. L’UNICEF note en plus qu’«un autre élément de soutien a été l'éducation des mères qui commence dès que leurs enfants sont hors de danger et qui se poursuit jusqu'à ce qu'ils puissent sortir du dispensaire. Assises à l'ombre d'un grand manguier au dispensaire de Madarounfa, des mères participent en groupes à des séances d'information sur ce que doit être une alimentation saine et apprennent comment empêcher leurs enfants d'être malnutris.»

De quoi justifier notre soutien au Niger et tous les autres pays affectés. Mais surtout, renouveler les appels au soutien de l’UNICEF et des autres organisations engagées auprès des différents gouvernements pour mieux faire face à cette crise humanitaire dans le Sahel.




comments powered by Disqus

Lee más

Share