Engagés, connectés, heureux : enquête sur de jeunes Européens solidaires

Publicado 28 de febrero de 2014 no picture Caroline Megglé

no picture Caroline Megglé Ver Perfil
Se registró el día 26 de febrero de 2014
  • 1 Artículo

Portraits d’Europe est une enquête sur les nouvelles formes d’engagement des jeunes adultes en Europe. De Bruxelles au sud du Péloponnèse, de Madrid jusqu’aux confins nord-est de l’Europe, je suis allée rencontrer des jeunes porteurs de projets sociaux, culturels, éducatifs qui fédèrent des énergies autour d’eux et inventent des solidarités en phase avec notre époque.


A quoi ressemble la jeunesse européenne d'aujourd'hui ? Selon beaucoup de médias, gouvernements et autres leaders d'opinion, c’est une jeunesse sacrifiée, inactive, passive, pleurnicheuse, contestataire, … Ces discours n’étant ni justes ni très utiles, j’ai voulu prendre leur exact contre-pied en allant chercher les jeunes Européens les plus optimistes, les citoyens les plus engagés. Et, en particulier, ceux qui inventent de nouvelles manières de fabriquer du lien dans nos sociétés.

Portraits d’Europe, c’est une enquête sur une nouvelle génération d’acteurs du changement : des jeunes adultes qui créent des initiatives culturelles et éducatives, des entreprises sociales, des réseaux qui donnent envie d’agir… A Bruxelles, Emilie a ainsi conçu Infirmiers de Rue, pour que le soin et l’estime de soi aident des personnes à sortir de la rue. A Milan, Flavia et ses amis animent Quarto Posto, pour mettre la périphérie au centre et ouvrir des horizons aux enfants du quartier de Quarto Oggiaro.

Reconnaître la valeur éducative de l'engagement citoyen

Portraits d’Europe raconte les parcours de ces jeunes adultes rencontrés dans quinze pays : la France, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, la Hongrie, la Bulgarie, la Grèce, l’Espagne, le Royaume-Uni, la Suède, la Finlande, la Lituanie et la Pologne. L’objectif de la démarche est triple :

- Comprendre : qui est cette jeune génération d’acteurs du changement ? En quoi ces formes d’engagement sont-elles le reflet de notre époque ? Que nous apprennent les parcours de ces jeunes sur les choix individuels, sur la dynamique de projet et sur son impact éducatif, sur le passage à l’âge adulte ?

- Inspirer : mettre ses talents et ses centres d’intérêt au service d’un projet qui nous dépasse, c’est utile et ça rend heureux. Ces jeunes citoyens actifs incarnent les valeurs de coopération chères à l’Europe. Mon rêve serait que, tous les jours, les médias les plus suivis mettent à l’honneur des initiatives positives menées localement ou dans d’autres pays. C’est du carburant pour avancer et relever d’autres défis.

- Elargir notre vision de l’éducation : avec la mondialisation, les technologies de l’information et les défis liés à une crise structurelle et multidimensionnelle, notre monde a changé et l’éducation telle qu’on la conçoit dans la plupart des pays européens n’est plus forcément adaptée à ces nouvelles réalités. L’engagement dans un projet collectif et citoyen est une des façons d’acquérir de façon accélérée des compétences (empathie, créativité ou encore persévérance) jugées aujourd’hui indispensables à la réussite et à l’épanouissement de chacun.


N’hésitez pas à suivre Portraits d'Europe sur Facebook, sur Twitter ou directement sur le blog et à me faire part de vos idées !
Caroline Megglé


Education Jeunes jeunesse citoyenneté




comments powered by Disqus

Lee más