L’Unicef appelle à l’innovation pour un meilleur accès des filles à l’éducation

Publicado 9 de octubre de 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi Ver Perfil
Se registró el día 9 de mayo de 2011
  • 287 Artículos

« Jamais il n’y a eu autant de filles à l’école qu’aujourd’hui. Des progrès immenses ont été faits à travers le monde pour enrôler les filles à l’école primaire. Néanmoins, notre travail en faveur de l’éducation des filles reste inachevé. »

C’est le premier des 5 messages clés que le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) et ses partenaires souhaitent partager avec le monde à l’occasion de la Journée Internationale de la fille 2013 que nous célébrons ce vendredi 11 octobre. Pour rappel, c’est en 2012 que la communauté internationale a célébrée pour la première fois cette Journée internationale des filles, et vise à promouvoir les droits des filles et à traiter les défis spécifiques auxquels elles font face. Et pour cette célébration inaugurale, la célébration avait mis sous le feu des projecteurs le phénomène du mariage des enfants, l’un des grands défis dans la protection des enfants et du respect de leurs droits.

Et nous écrivions que l’éducation était l’un des remparts au phénomène du mariage des enfants.

Cette année, désigné pour diriger la célébration de cette deuxième édition de la Journée Internationale des filles, et après consultation des autres agences des Nations Unies et de ses partenaires de la société civile, l’Unicef a décidé de placer cet évènement sous le thème de l’Innovation pour l’éducation des filles. Ce choix « en reconnaissance de l’importance des perspectives nouvelles et créatives pour propulser en avant l’éducation des filles et pour bâtir sur la dynamique créée après la célébration de l’année dernière »

En effet, si un peu plus de filles sont désormais à l’école plus qu’auparavant, ce sont encore 31 millions d’autres qui n’ont pas accès à l’éducation. « Des millions de filles n’entrent jamais à l’école, et celles qui y parviennent abandonnent souvent leurs études sans avoir acquis de compétences adéquates. Une éducation incomplète équivaut à un potentiel non réalisé. C’est particulièrement le cas pour les filles les plus pauvres et les plus défavorisées. »

Alors, au moment où le monde évalue l’écart qui persiste dans la réalisation des objectifs mondiaux pour l’égalité des genres en matière d’éducation, et redéfini l’agenda de l’après 2015 pour les Objectifs du Millénaire pour le Développement, la page spéciale de l’Initiative mondiale du Secrétaire général des Nations Unies pour l’éducation en premier note qu’il est essentiel que l’innovation présente les solutions pour l’amélioration de l’éducation des filles qui ne soient pas seulement plus créatives, mais aussi plus effectives, efficientes, pérennes et équitables.

Dans son message à l’occasion de cette deuxième Journée internationale de la fille, Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies, écris que « autonomiser les filles, assurer leurs droits de l’homme et traiter la discrimination et la violence auxquelles elles font face sont essentiels au progrès de toute la famille humaine. L’une des meilleures voies pour réaliser ces objectifs revient à offrir aux filles l’éducation qu’elles méritent. »

L’éducation est l’une des clés dont chaque personne a besoin pour mieux affronter les défis du quotidien et surtout du futur. Les filles autant que les garçons. Ainsi, par exemple, dans le roman "Sammuramât, l’aimée du ciel" dont elle est l’auteure, Anne Fouchard, une femme engagée qui a travaillé pour l’Unicef et pour Médecins Sans frontières, fait dire à l’un de ses personnages que « le savoir est une grande vertu, aussi indispensable que l’eau qui nous abreuve ou que l’orge qui nous nourrit. […] le savoir rend les esclaves et les femmes moins dociles, il émousse la peur inspirée par les croyances et les balivernes populaires. En ouvrant l’imagination, il donne les moyens de façonner son destin. »

Alors, avec cette Journée internationale de la fille 2013 autour de l’innovation pour l’éducation des filles, l’Unicef et tous ses partenaires nous invitent à travailler ensemble pour investir dans l’éducation, pour qu’ainsi les filles puissent avancer dans le développement de leurs potentiels individuels et contribuer à notre futur commun, comme l’écrit le Secrétaire général des Nations Unies.

© UNICEF/UGDA2012-00587/Znidarcic - UGANDA, 2012

© UNICEF/INDA2013-00412/Romana - INDIA, 2013


Education Journée internationale de la fille




comments powered by Disqus

Lee más

Share