La fin des discriminations envers les handicapés: un impératif sociétal

Publicado 6 de septiembre de 2012 User_image_bg Anne


Intéressant le paradoxe souligné par cette opération de street marketing réalisée par un collectif d’artistes parisiens désireux d’attirer l’attention du grand public sur les obstacles auxquels sont systématiquement confrontés les handicapés.

Placardée à l’entrée du métro de la station « Invalides » (qui doit son nom au fait qu’elle se tient à proximité de l’hôtel des Invalides, construit sous Louis XIV pour abriter les soldats invalides), l’affiche indique en grosses lettres : «Paradoxe du jour : Invalides est inaccessible aux handicapés».

Profitant de la tenue à Londres des Jeux paralympiques, ce collectif dénonce le fait que si l’on célèbre le handicap une fois tous les deux ans lors de la tenue de ces jeux, la vie quotidienne des handicapés reste difficile, certaines lignes du métro parisien n’étant toujours pas équipées pour accueillir les passagers en fauteuil roulant.

Un article publié dans le journal anglais «The Independent» et repris par Courrier International, intitulé «Jeux paralympiques: la vitrine dorée d’une politique honteuse envers les handicapés », souligne l’hypocrisie du premier ministre anglais David Cameron qui «parade aux Jeux paralympiques de Londres alors que son gouvernement s’en prend systématiquement aux droits des malades et des handicapés (...) On dirait une grossière tentative d’humour noir : les Jeux paralympiques sont cette année sponsorisés par Atos, une société dont la mission est de priver les handicapés d’aides sociales», poursuit Owen Jones, l'auteur de cet article.

Comme le précise cette autre article, Atos est une société de conseil chargée «de déterminer les capacités au travail (Work Capability Assessment, WCA) des handicapés en Angleterre. L'évaluation est composée d'un système de points, les personnes obtenant moins de 15 points sont jugées aptes au travail et perdent leur allocation pour l'emploi et le soutien pour leurs recherches d'emploi».

Au cours de la cérémonie d’inauguration d’un mur paralympique dans le village olympique de Londres, Wilfried Lemke, Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Sport, rappelait, comme le note ce communiqué de L’ONU, que «le sport est un formidable niveleur et un outil très efficace pour assurer l’inclusion [puisqu’il permet notamment de] placer tout un chacun sur un pied d’égalité».

Mais comme l’illustre parfaitement l’affiche placardée à l’entrée du métro parisien, il est cependant impératif que les personnes souffrant de handicaps soient placées chaque jour sur un pied d’égalité et non pas simplement lors d’événements fortement médiatisés.




comments powered by Disqus

Lee más