La Voix des Jeunes t'Inspire! "Découvrez-vous et il vous sera très aisé de vous orienter. Il vous est possible de travailler sans sentir que vous travaillez"

Publicado 16 de junio de 2014 no picture

Se registró el día 27 de marzo de 2013
  • 93 Artículos

Nom : Sara Idohou

Age : 23 ans

Ville, Pays : Cotonou, Bénin

D’où viens-tu et où vis-tu?

Je suis née à Abidjan en Côte d’ivoire mais suis originaire de la Province Centre du Bénin (Département des Collines) et je vis actuellement à Cotonou.

Selon ta carte de visite, quel est ton titre ?

J’ai à ce jour sur ma carte de visite 4 titres qui résument ma vie professionnelle :

- Juriste-Fiscaliste/ Auditeur Financier et de Gestion

-Directrice Générale du Cabinet Empower Pyramid

- Présidente-Fondatrice de l’ONG Young Leaders Corporation (YLC)

-Membre du Conseil des Jeunes de l'Ambassadeur des Etats-Unis au Bénin (US Ambassador's Youth Council-Benin).


Que voulais-tu faire dans la vie quand tu avais 10 ans ?

Quand j’avais 10 ans, je voulais être Avocate ! Depuis ma tendre enfance, j’avais déjà une impressionnante notion de la Justice et du Droit. Il était d’ailleurs facile pour moi, grâce à ma forte sensibilité, de remarquer et d’éprouver autour de moi l’injustice et la souffrance qu’elle peut procurer aux gens sans défenses et aux plus démunis. J’admirais donc la capacité qu’avaient les Avocats à défendre l’innocence de leurs clients avec Preuves, Eloquence et maîtrise des textes de loi, devant la Cour et les jurés. J’ai d’ailleurs joué ce rôle d’Avocate dans une pièce théâtrale organisée par mon collège, lors de ses journées culturelles, à l’âge de 11 ans pendant que j’étais en classe de 5ème.

Donne-nous 10 mots décrivant ta journée de travail typique :

Méditation- Planning- Organisation- Mails– Conception – Exécution – Suivi – Réunion – Médias sociaux – Gratitude !

En quelques lignes, comment es-tu arrivé(e) là où tu en es aujourd’hui ? Cite les étapes importantes de ton parcours.

Mon ascension est partie de mon rêve de devenir une personne brillante, utile et motivante pour les autres. Et pour y arriver, il fallait d’abord me convaincre moi-même de mes multiples potentialités mais il me fallait par-dessus tout, être la plus déterminée que possible ! J’ai connu un excellent parcours académique mais je me suis rendue compte assez tôt qu’au-delà de l’excellence en classe, je devais user de ma créativité, croire davantage en moi et faire preuve de dynamisme et de Leadership. Il est clair que les personnes les plus reconnues dans le monde et surtout en Afrique, ne sont pas forcément ceux qui brillaient simplement dans leur cursus scolaire et académique. Bien qu’il soit vrai que l’excellence en classe est une prouesse, il était important d’en démontrer davantage au sortir des classes. Alors, après avoir obtenu mon baccalauréat en Sciences Mathématiques à l’âge de 16 ans j’ai tôt fait d’associer à mon cursus universitaire, de nombreuses formations en renforcement des capacités, Développement Personnel, Leadership et Entrepreneuriat afin de devenir une jeune professionnelle complète capable de réfléchir et de faire des choix libres, bénéfiques et audacieux pour elle-même et pour sa génération ! Cela m’a permis d’entrer dans le monde professionnel déjà à l’âge de 20 ans juste après ma Licence professionnelle en tant que Conseillère fiscal dans un Cabinet d’Assistance aux Entreprises, de fonder l'ONG Young Leaders Corporation (YLC) à l’âge de 22 ans pour contribuer activement et de façon volontaire à l’émancipation de la jeunesse de mon pays et à l’autonomisation des Femmes ; de servir à 23 ans à la Tête du Département « Formation-Coaching » d’un Grand Cabinet de renom, et d’être à la veille de mes 24 ans en cours de formalisation de la création de ma propre société de Conseil-Assistance, Audit, Formations et Développement de projets. J’ai pu atteindre ce niveau grâce au soutien familial, à l’amour de mes proches, amis et collaborateurs et aux mentors que j’ai connu tout le long de mon chemin et qui n’ont jamais cessé de croire en moi. Dans les situations difficiles et heureuses j’ai beaucoup appris et je conserve en moi l’humilité qui me permet d’en apprendre davantage des autres et de grandir encore plus quoiqu’il arrive !

Quel est le plus gros obstacle que tu aies eu à surmonter pour atteindre ta situation actuelle ? Comment cela t’a-t-il permis de grandir en tant que personne ?

Mon plus grand obstacle pour atteindre ma situation actuelle a été la peur d’être écrasée pour n’être pas comme les autres !

Pour une personne qui a connu un parcours similaire au mien, il est aisé de comprendre que votre ascension bien que justifié par un travail acharné et beaucoup de difficultés, la vie sociale ou professionnelle reste une jungle où seuls les plus forts (sans pitié et parfois sans loyauté) survivent. J’ai connu dans ma vie associative beaucoup de coups durs et d’attaques injustifiées et venant même de personnes à qui j’ai tendu la main et que je considère fortement comme des amis.. J’ai très tôt été dégoûtée de découvrir que l’amitié n’était pas chose acquise d’avance et que des personnes idéales n’existent pas. Ceci m’a souvent déçue à mes débuts et m’a même parfois découragée à continuer dans des cercles et creusets où la méfiance était de mise. Cependant, j’ai pu surmonter cet obstacle car j’ai fini par comprendre que c’est en continuant à aller de l’avant que je peux continuer à contribuer à bâtir un monde nouveau où ces types d’obstacles n’auront plus leurs places.

Qu’as-tu étudié? Quelle a été l'importance de ton choix d'études universitaires par rapport à ta profession aujourd’hui?

J’ai d’abord étudié les mathématiques qui ont profondément aiguisé en moi le sens du raisonnement, de la rigueur et de la méthodologie. J’ai ensuite étudié le droit et la fiscalité qui m’ont davantage conforté dans le respect et l’amour pour autrui ainsi que dans le partage et la participation au service public. Et pour finir, j’étudie l’Audit et le Contrôle de Gestion qui fortifient mes capacités à diagnostiquer et analyser toute situation dans la vie de tous jours, et de faire preuve de suivi et de contrôle : contrôle de soi et de ses choix.

Quelles sont les trois éléments les plus importants pour pouvoir exceller dans ton domaine?

Connaissance pointue- Eveil – Capacité à Enseigner et à Conseiller.

Quelle est pour toi la chose la plus importante que les gouvernements et/ou les entreprises peuvent faire pour aider les jeunes à se lancer dans leur carrière?

Pour moi, il est clair que la meilleure chose à faire par les gouvernements et/ou les entreprises qui peut aider les jeunes à se lancer dans leur carrière, est d’implanter un système éducatif où ces derniers sont orientés et accompagnés au regard de leurs talents et véritables potentialités. Le système éducation doit pouvoir être un cadre qui concilie la personnalité de chaque apprenant à ce qu’il étudie. Ainsi il serait beaucoup plus facile à un jeune qui n’arrive pas à se trouver un emploi, d’entreprendre lui-même sur la base de ce qu’il sait et aime véritablement faire bien tout en étant accompagné et subventionné par les gouvernements et les entreprises. Chaque jeune pourra ainsi soit se lancer dans une carrière, ou créer sa propre carrière.

Sur une note plus légère, parle-nous de ta journée la plus étrange ou la chose la plus étrange que tu aies eu à faire au travail?

Ma journée la plus étrange a été celle où j’ai tenu tête à l’un de mes employeurs, pour aller contre son autorisation, donner une formation bénévole à plus de 200 participants sur le thème « Comment Transformer ses Problèmes en Opportunités ». J’avais en réalité manqué de le prévenir assez tôt pour disposer de la demi-journée du jour ouvrable où je devais animer cette formation. Ayant commis une telle erreur en ne le prévenant que la veille, il m’avait clairement dit qu’il ne m’autorisait pas à y aller, alors qu’au regard de la grande mobilisation et des partenaires que j’y avais associé, je ne pouvais en aucun cas me permettre de rater cette formation. Donc j’y suis allée quand même ! Je savais ce à quoi cela m’exposait mais j’ai dû faire un choix difficile. A la fin de ma formation, je me suis donc rendue l’après-midi au travail et ai été accueillie très glacialement. La situation était inconfortable. Cependant je me suis excusée à nouveau et ai donné les explications qui motivaient mon choix tout en ajoutant que j’étais prête à en assumer les conséquences.

Quelques mots pour les jeunes? Quel est le meilleur conseil à leur donner dans leur recherche de leur vocation ou de leur métier idéal?

Je dirai aux jeunes : « Devenez la personne que vous êtes ! ». Découvrez-vous et il vous sera très aisé de vous orienter. Il vous est possible de travailler sans sentir que vous travaillez, et de devenir riche tout en ayant l’impression que vous vous amusez. Et cela n’est possible que lorsque vous osez faire ce que vous aimez faire. Affinez donc vos connaissances dans le domaine que vous aimez et pour lequel vous avez naturellement des potentialités. Offrez vos services et prenez du large dans ce domaine et vous réussirez comme cela se doit! Vous rencontrerez certainement des obstacles mais il n’y a pas plus puissante motivation que d’être persuadé chaque jour que vous êtes en train d’accomplir le rêve de votre vie.

jeunesse Bénin inspiration carrière droit juriste




comments powered by Disqus

Lee más