La Voix des Jeunes t'inspire! "Le surf est plus qu'un sport, c'est un mode de vie et une forme d'art synonyme de liberté et d'expression de soi créative"

Publicado 10 de abril de 2014 no picture

Se registró el día 27 de marzo de 2013
  • 98 Artículos

Nom : Easkey Britton
Age: 28
D'où es-tu originaire et où habites-tu actuellement ? Côte ouest de l'Irlande

Selon ta carte de visite - quel est ton titre?

Surfeuse . Scientifique . Artiste . Exploratrice.

Donne-nous 10 mots décrivant ta journée de travail typique:

Imprévisible, souple, liberté, fondamentale, stimulante, inspirante, créative, communication, connexion, passion.


En quelques lignes, comment es-tu arrivé(e) là où tu en es aujourd’hui ? Cite les étapes importantes de ton parcours.

En tombant amoureuse du surf, en vivant ma passion toute ma vie, voyageant dès mon plus jeune âge, en n'abandonnant jamais, en ne me conformant pas, en me déplaçant vers l'inconnu, en attisant ma curiosité et mes envies d'exploration, en bénéficiant de soutien et de mentorat, en faisant face à la peur, en apprenant de mes erreurs, et en cultivant mon propre sens de l'estime de soi pour affronter les tempêtes.


Les moments marquants de ma vie sont ceux qui m'ont permis de me pousser au-delà de ma zone de confort.

Récemment, un moment marquant a été de rassembler mon courage, réfléchir profondément à mon histoire et ce que j'ai à donner et partager avec les autres, et parler debout face d'un auditoire de plus de 2000 personnes à TEDx Dublin, pleine de craintes, mais en persévérant quand même.

Un autre moment très récent a été au milieu de vagues énormes le 21 Décembre dernier à Mullaghmore, face aux plus grosses vagues de ma vie et pour la première fois, j’ai eu le sentiment d’être à ma place. Toujours remplie de peur et de crainte, mais en laissant totalement aller mes attentes, la volonté de tout résultat, et sentant la puissance et la présence de ce moment. C'était très libérateur pour moi, d'accepter que j'étais là où je devais être.


Tu es la co-fondatrice de « Waves of Freedom », une initiative qui utilise le surf pour créer un impact social positif et participer à l’émancipation des femmes, notamment en Iran . Selon toi, comment le sport, tel que le surf, peut atteindre ces objectifs?


Le surf est plus qu'un sport, c'est un mode de vie et une forme d'art synonyme de liberté et d'expression de soi créative. « Waves of freedom » part de la conviction que l'océan ne fait pas de discrimination. Une fois que vous êtes dans l'eau, les règles et les normes de la société se dissolvent et la puissance de l'océan pour se rapprocher et répandre le bonheur est immense. Vraiment, ça revient à avoir le pouvoir de réaliser notre propre vérité intérieur, ou pour reprendre les mots du poète Hafiz, «de laisser votre âme déployer ses ailes."


Quel a été le plus grand obstacle que tu aies eu à surmonter dans la carrière de surfeuse et comment t’a-t-il aidé à grandir en tant que personne ?


La peur, mais c'était surtout la peur de ce que les autres pensent - ces attentes que j’accumule sur moi-même ou la fait d'être dirigée par un sentiment de «je devrais» plutôt que «je dois» . Plus j'ai suivi le chemin de «je dois» - ces moments où vous sentez un tiraillement dans la poitrine, votre voix intérieure appelant à suivre votre passion, faire la chose qui compte plus que tout - plus j'ai été capable de lâcher cette crainte.


Quel sont tes projets pour le futur?


Je crois dans l'apprentissage tout au long de la vie et au développement personnel, et j'ai récemment rejoint THNK en tant que participante à leur cursus pour un leadership créatif. Mon défi personnel, c'est de pratiquer activement les valeurs que je pense être les plus vraies, et m’en servir comme force motrice pour créer un changement positif et du bien-être social dans le monde - un élément essentiel de cela est d’aider « Waves of freedom » à devenir une communauté mondiale, interculturelle de connectivité et de rassembler les gens à travers des événements comme « Let’s Make Waves » à Bali cet été .


Quelques mots pour les jeunes? Quel est le meilleur conseil à leur donner dans leur recherche de leur vocation ou de leur métier idéal?


Ne laissez jamais personne vous dire que vous ne pouvez pas faire quelque chose.
Je ne fais pas de plans fixes pour l'avenir mais je lui permets d’incorporer l’énorme quantité de possibilités et un potentiel illimité. Mais parfois, on peut avoir l’impression qu’il y a beaucoup de pression et le défi semble trop grand – dans ces moments-là, je me rappelle que c'est ok pour essayer et échouer, car on peut toujours recommencer. Soyez gentil avec vous-même.

Plus de rensiegnements sur Easkey sur son site personnel, sur Twitter @Easkeysurf ou avec ce court discours


Femmes sport surf Iran inspiration




comments powered by Disqus

Lee más

Share