Les pouvoirs du Sport…

Publicado 6 de julio de 2014 Avatar SAHRAOUI

Avatar SAHRAOUI Ver Perfil
Se registró el día 26 de febrero de 2014
  • 5 Artículos
  • Edad 16

Nelson Mandela, tout comme Desmond TUTU a toujours pensé que le sport permettrait la réconciliation nationale, combattrait les inégalités, la discrimination…

Nelson Mandela, tout comme Desmond TUTU a toujours pensé que le sport permettrait la réconciliation nationale, combattrait les inégalités, la discrimination…

Le sport et l’Homme ont toujours été étroitement liés. À l'heure où les peuples s’affrontent à l’occasion de la 20e édition de la coupe du monde de foot, à l’heure où les effets de la terrible crise économique commencent lentement à s’estomper, et en vue des dépenses toujours plus grandes lors des JO de Sotchi notamment, il est important que la jeunesse, héritière du monde de demain, s’interroge si le sport a un impact positif sur notre monde. Certains affirmeront que oui, d’autres au contraire que le sport les a terrassés.


Pour commencer, le sport a des impacts sur le plan social et humain dans le sens où le sport a entraîné des déportations de populations, la destruction de leurs habitats, une dégradation de leurs conditions de vie. Ainsi, le Brésil, a décidé d’enclencher un programme très ambitieux en vue d’organiser la Coupe du monde 2014 et les JO 2016, au détriment de son peuple. Celui-ci, comptant 65 millions de pauvres qui vivent avec - de 2 $/jours, manifeste chaque jour pour réclamer des écoles, l’accès aux soins, à l’eau potable… En retour, c’est la police anti-émeute qui est apparue, a constaté Christophe Lasterle, journaliste pour Mediapart.

En outre, le sport creuse et accentue les écarts sociaux-économiques. En effet, la pratique des sports nécessite des fonds importants. Par exemple, un set de golf coûte en moyenne plus de 500 €, les licences d’équitation, de cyclisme sont eux aussi hors de prix.

Enfin, le sport a sans aucun doute un impact économique négatif. Bien que certains affirment le contraire, on remarquera que cette affirmation ne s’est confirmé qu’une fois : à Barcelone, qui grâce aux JO, est devenue une importante station balnéaire. Il n’empêche que, selon Le Monde, dans tous les autres cas, que ce soit à Sotchi (JO les plus chères de l’histoire), à Londres (15 milliards) ou au Brésil (460 milliards), les sommes furent mises en jeu au détriment des citoyens, entraînant un déficit monétaire colossal.


On ne peut pas affirmer, en vue des conditions de vie de millions de Brésiliens par exemple et des sommes engagées dans l’organisation de ces jeux, que le sport a un impact positif sur le monde. Néanmoins, de grands Hommes portent sur le sport un juste espoir.


En premier lieu, il apparaît clairement que le sport a un effet positif car il a un pouvoir fédérateur et réconciliateur. Ainsi, on se souviendra de la victoire des Springboks lors de la coupe du monde de rugby de 1995, soutenu par une nation unie, considérée comme un acte entraînant la fin de l'apartheid et de la marche vers la réconciliation des Sud-Africains. Feu Nelson Mandela disait « le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d’unir les gens d’une manière quasi unique. ».

De plus, le sport a un effet bénéfique sur la santé, des effets protecteurs sur certaines maladies, comme par exemple le diabète ou encore l’obésité. Selon l’OMS, plus de 2 milliards de personnes souffrent de cette maladie, causant la mort à 2,8 millions de citoyens par an. Le sport, en permettant de sauver des vies, a assurément un impact positif sur le monde.

Ajoutons que le sport permet de sauver la jeunesse, d’éliminer la violence des quartiers défavorisés. Selon Recherches Educations; le sport est «une solution pour préserver la cohésion sociale, éducatif et comportant des valeurs de solidarité, de respect, de santé…». Nelson Mandela affirmait : « le sport peut créer de l’espoir là où il n’y avait que du désespoir. Il est plus puissant que les gouvernements pour briser les barrières raciales.» N’est-ce pas une preuve que le sport a là aussi un impact qui ne peut être que positif sur le monde ?

Enfin, dans un monde rangé par les guerres, par les attaques terroristes à répétition, à l’aube d’une 3e intifada, le sport emmène la paix et l’espoir. Rappelons-nous de cette trêve, lors des JO antiques entraînant l’arrêt de toutes les guerres au profit du sport, rappelons-nous de cette phrase de M. Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l'ONU affirmait que « le sport permettrait au Nations unies d’atteindre leurs buts. En intégrant le sport dans ses programmes en faveur de la paix, l'ONU peut mettre à profit cet outil de grande portée grâce auquel nous pourrons créer un monde meilleur. »


En conclusion, le sport à ses aspects négatifs, comme il en a des positifs. Il améliore la cohésion sociale, éduque et instruit la Jeunesse, mais l'Homme avec les grandes FTN l'a transformé en un marché juteux, impartial au détriment des peuples. L’impact positif que le sport a, au-delà du simple divertissement sur le monde, n’est pas négligeable, mais le sport doit servir les nations, et non le contraire.

HSN


jeunesse sport Challenge JA




comments powered by Disqus

Lee más

Share