Pourquoi Karim Wade doit-il être arrêté?

Publicado 1 de mayo de 2013 no picture Seydou Badiane

no picture Seydou Badiane Ver Perfil
Se registró el día 8 de julio de 2012
  • 14 Artículos

C’est sous Wade que le mot milliard est devenu banal dans la bouche des Sénégalais. Dans un pays aussi pauvre que le Sénégal, on voit un ancien ministre dont la fortune est estimée 700 milliards de francs CFA (plus d’1 milliard d’Euros). Une somme qui dépasse le budget de ce pays sous le régime d’Abdou Diouf il y a de cela juste moins de quinze ans. C’est sous le régime d’Abdoulaye Wade, pape du « Sopi », que le citoyen de ce pays de la Teranga se comporte sans scrupules dès qu’il s’agit d’un moyen d’acquisition de cette « divinité » qui subsiste encore, je veux dire l’argent. Durant ces douze dernières années, j’ai vu le Sénégalais qui est prêt à échanger sa dignité et sa personnalité pour de l’argent. C’est durant ces dernières années que la corruption est devenue une vertu pour le riche, l’administrateur, le justicier, le chef d’entreprise, le chercheur d’emploi, etc. Il n’y a plus de valeurs morales chez le Sénégalais, plus d’éthique dans cette société. Or, ce sont ces valeurs qui doivent diriger l’activité et la vie de l’Homme, ce sont elles qui font de nous des humains.

Lors des deux mandats du président Wade, plus de cent ministres se sont succédés dans les différents ministères, même cas pour plusieurs directeurs généraux. Aujourd’hui, seuls quelques uns ont été convoqués par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI). Et d’aucuns ont été arrêtés, personne parmi leurs ex collaborateurs, leurs camarades de parti n’a dit un mot ni organisé des marches encore moins des menaces à l’endroit des avocats de l’Etat ou des cambriolages dans des maisons et des incendies criminels. Par contre quand c’est Karim Wade, fils d’Abdoulaye Wade qui est convoqué, on se mobilise. Quand il est arrêté on organise des marches, on s’insurge contre les autorités judiciaires, contre les journalistes qui ont décidé d’informer le peuple sur ce crime économique orchestré par « Laye ndiombor » et sa famille. Qui parmi les Sénégalais n’a pas apprécié le fait de demander à cet enfant prodigue, ce fils dont le père disait qu’il est le plus intelligent des Sénégalais, de rendre compte après avoir géré des biens publics.

Arrestation de Karim Wade, une demande sociale

D’abord, ils sont nombreux mes concitoyens qui ne le connaissaient pas. Ce qui veut dire que Rimka ne s’intéressait pas à la politique, même si son père en est un « monument ». Mais dès que le papa arrive au pouvoir après plus de vingt ans de luttes politiques, le nom et l’image de Karim commencèrent à envahir nos yeux et nos oreilles. Ensuite avant ses fonctions ici dans le pays, lui et son père n’avaient pas cette fortune. Puis, il a occupé des postes stratégiques où il a eu à gérer des fonds qui s’élèvent à des milliards. A mon avis, cela suffit comme argument pour demander à Karim de rendre compte de sa gestion. Enfin, nous le savons tous, ce n’est pas le président actuel, Macky Sall qui a mis en place la CREI. Cette dernière existe depuis le temps d’Abdou Diouf. Du coup, je ne peux pas comprendre, pourquoi ces soi-disant hommes politiques ou politiciens crient partout et se plaignent contre cette Cour. Qui peut redorer l’image de cet homme, dont le père avait démontré les ambitions dans son parti politique et dans le gouvernement. Je dis non, ce n’est plus possible de donner une autre image de ce descendant dont le père avait voulu donner une ascension arbitraire, une ascension despotique dans la société et le gouvernement sénégalais. C’était parti pour la succession de son père à la tête du PDS, lorsqu’il fut nommé conseiller spécial auprès de papa Président. C’est le coup de sifflet qui donna le départ pour un marathon dont l’objectif est d’arriver au Palais de la République et de prendre le fauteuil du père. Ce un but bien défini a été fixé au sein de la famille. Rimka devient le bras droit, le conseiller, le spécialiste, le technicien, voire le seul expert dans tous les domaines. Tous les grands projets de l’Etat qui font couler des milliards de francs CFA lui sont délégués. Grand père Wade lui confie la construction de l’Aéroport international Blaise Diagne, l’Agence nationale pour l’organisation de la Conférence islamique à Dakar, l’énergie, etc. Pourquoi à une période, il est étiqueté « ministre du ciel et de la Terre » ? Ce n’est pas une imagination gratuite. Karim Wade est un Sénégalais, Karim Wade a géré des milliards qui appartenaient au peuple sénégalais. Karim Wade a choisi d’être un politicien d’où un homme public. Aujourd’hui il détient des biens qu’il n’avait pas il y a de cela dix ans, des biens présumés mal acquis. Par conséquent, son arrestation n’est pas contraire à la loi ni à la morale encore moins au bon sens.

Seuls les politicards qui crient

Mais quand nous sommes dans un pays comme le sien où, pour être un bon politicien il faut être un menteur, un ingrat et un indigne. Dans un pays où on se lance dans la politique pour des fins personnelles qui ne sont rien d’autre que la situation financière. Quand nous sommes dans un pays où l’argent est une divinité, dans un pays où l’avarice est une vertu, on ne sera pas surpris de voir des politicards défendre l’un des plus grands criminels financiers de l’Histoire. Karim est quelqu’un qui a eu la malchance d’avoir un père trop ambitieux sur tous les plans. Des ambitions qui sont devenues fatales pour son dauphin. Néanmoins tout n’est pas mauvais sous Wade. Il a beaucoup changé dans ce pays, surtout en ce qui concerne les infrastructures et le train de vie de certains Sénégalais. Par ricochet, il a englouti les valeurs morales qui doivent être le principe d’une société humaine.




comments powered by Disqus

Lee más