Quelques uns des grands enseignements du Rapport 2012-2013 d’ONU Femme

Publicado 21 de agosto de 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi Ver Perfil
Se registró el día 9 de mayo de 2011
  • 284 Artículos

Récemment, ONU Femme, l’organisation des Nations Unies consacrée à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes, a publié son Rapport annuel 2012-2012. Dans ce document, cette agence des Nations Unies apprécie l’impact de ses actions qui ont contribué à « renforcer le leadership des femmes, multiplier les perspectives économiques, réduire la violence fondée sur le genre, faire participer les femmes aux processus de paix et de sécurité, et accroître le financement en faveur de l’égalité des sexes dans les budgets nationaux. »

En effet, note le rapport, « en 2012, avec l’aide d’ONU Femmes, les femmes ont obtenu des sièges à la faveur de sept élections nationales. 26 pays ont réformé les lois et les politiques renforçant l’accès des femmes aux biens économiques et à la protection sociale, tandis que 30 pays ont amélioré les services qu’ils proposent aux rescapées de la violence fondée sur le genre. 15 nations ont inscrit les priorités concernant l’égalité des sexes dans leurs plans et budgets nationaux. Ces victoires ont été remportées parallèlement à des améliorations continues au niveau mondial, notamment la présence d’un nombre historique de femmes à des postes de direction politique et un chiffre record de 125 pays ayant adopté des lois contre la violence conjugale. »

Toutefois, ONU Femme ne manque pas de préciser que d’immenses défis demeurent. « Plus de 600 millions de femmes continuent de vivre dans des pays où la violence conjugale n’est pas considérée comme un crime. Les écarts entre les sexes au niveau de l’emploi se sont élargis dans de nombreuses régions depuis la crise financière de 2008. Les inégalités, la discrimination, la violence et la privation des droits font partie de la réalité quotidienne d’un trop grand nombre de femmes et de filles. »

Pour continuer à avancer dans la bonne direction, et après avoir constaté que « l’absence de référence à l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles fait partie des omissions flagrantes » des Objectifs du Millénaires pour le Développement (OMD), le rapport d’ONU Femme recommande que soit institué, « à l’avenir, un objectif spécifique visant à la réalisation de l’égalité des sexes, des droits des femmes et de l’autonomisation des femmes pourrait permettre d’enregistrer des progrès plus rapides et plus importants. Celui-ci devrait être ancré dans les droits de l’homme et viser à mettre fin à l’inégalité des rapports de force. »

Après avoir parcouru ce rapport, nous vous proposons les résultats obtenus depuis 2012 par ONU Femme dans ses domaines d’interventions prioritaires, avec des exemples cités dans le dit rapport.

- MONTRER LA VOIE

En 2012, ONU Femme a aidé 71 pays à renforcer le leadership et la participation des femmes.

Dans la pratique, cela s’est traduit également, au Zimbabwe, par un appui à un groupe de militantes, femmes politiques et intellectuelles engagées dans l’égalité constitutionnelle des sexes. L’action de ce groupe a permis d’inscrire l’égalité des sexes et élargit la protection des droits des femmes dans la nouvelle constitution, adoptée en 2013. « Au nombre de ces questions, les dispositions constitutionnelles ouvrent de nouvelles perspectives pour les femmes dans les domaines de l’éducation et de l’emploi ainsi que politique, grâce à l’établissement d’un quota de législatrices. Une Commission chargée de l’égalité des sexes sera créée pour enquêter sur les violations des droits fondamentaux, répondre aux plaintes du public et recommander des mesures pour mettre fin à la discrimination. »

- VERS UNE ÉCONOMIE FAVORISANT L’AUTONOMISATION

En 2012, ONU Femme a aidé 67 pays à renforcer l’autonomisation économique des femmes.

Ainsi, au Tadjikistan, ONU Femme a aidé une coalition d’Organisations Non Gouvernementales (ONG) à formuler des propositions visant à des reformes pour défendre les droits fonciers des femmes. L’action de cette coalition a aboutit à la prise en compte de près de 80 % de ces propositions dans un nouveau code adopté en 2012. « Entre autres dispositions, le code garantit désormais un accès égal à la terre pour les femmes et les hommes, il prévoit des droits de propriété conjoints pour les épouses, exige la prise en compte du prix du marché dans les décisions juridiques sur l’utilisation de la terre, et parle de « citoyens » au lieu de « familles » afin de mieux permettre à chacun des membres de la famille de revendiquer une portion égale de la terre. »

- METTRE FIN A LA VIOLENCE À L’ÉGARD DES FEMMES ET DES FILLES

En 2012, ONU Femme a aidé 85 pays à mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles.

Concernant les lois et le respects des droits, « les activités de plaidoyer d’ONU Femmes ont permis d’encourager tant El Salvador que le Mexique à mettre en œuvre des réformes juridiques qui définissent le fémicide en tant qu’infraction pénale ainsi que des mesures visant à prévenir et punir cette pratique. » De plus, en Ethiopie, dans le cadre du renforcement de la réponse à la violence, l’organisation a soutenu « l’élargissement d’un réseau de refuges à Adama et à Addis-Abeba, qui proposent des soins de santé, des services juridiques et des formations intégrées ainsi que d’autres formes d’assistance aux rescapées. »

- ÉLEVER SA VOIX EN FAVEUR DE LA PAIX

En 2012, ONU Femme a aidé 37 pays à accroître le leadership des femmes dans les domaines de la paix, de la sécurité et des interventions humanitaires.

Au nombre des pays en conflit ou traversant des périodes de "transition" dans lesquels elle s’est engagée sur la période considérée, le Mali figure en bonne place. Dans ce pays, l’agence des Nations Unies a aidé à la prise en compte de la voix des femmes dans le cadre des processus de paix. « Avec l’aide d’ONU Femmes, les femmes maliennes ont créé leur propre réseau afin de maintenir leurs priorités au premier rang des programmes nationaux, internationaux et régionaux. Elles ont demandé que les femmes siègent aux tables de la paix, qu’il n’y ait plus d’impunité en cas de viols et que les femmes bénéficient d’une aide financière ciblée et importante pour reconstruire leur vie détruite. »


- PLANIFICATION EN FAVEUR DE L’ÉGALITÉ

En 2012, ONU Femme a aidé 65 pays à s’assurer que les plans et budgets nationaux tiennent compte du genre.

Dans le cadre de l’élaboration des plans et politiques, « ONU Femmes a appuyé un examen à mi-parcours de la stratégie de développement nationale » Au Vanuatu. « Celui-ci s’est soldé par de nouveaux engagements envers les femmes, y compris, pour la première fois, des mesures pour une budgétisation favorisant l’égalité des sexes. » Au Kenya, concernant les stratégies de lutte contre le VIH, « ONU Femmes a aidé les réseaux de femmes vivant avec le VIH à persuader l’Autorité nationale de coordination du sida à dédier des fonds aux femmes dans le cadre du Projet de guerre totale contre le VIH/sida, une initiative appuyée par la Banque mondiale grâce à une aide de 115 millions de dollars »


© UNICEF/BANA2013-01071/Kiron - BANGLADESH, 2013






comments powered by Disqus

Lee más