J’ai pu voir de nouveaux endroits du quartier et je m’en sens plus proche après les avoir vus. On a une superbe vue sur presque toute la ville de Rio de Janeiro. Je voudrais que des gens de l’extérieur viennent visiter le quartier, ce qui créerait des revenus pour ses habitants.” Jorrana, 15 ans, Brésil
Agis et tu obtiendras des changements. C’est l’idée de base.” Michael, 18 ans, Brésil.
Maintenant je vais faire passer le message que les gens ne devraient pas jeter des ordures par terre ou les laisser sur la route. Je ne m’étais pas rendu compte que le quartier avait accumulé autant de détritus. Je vais contribuer à réduire ce problème.” Cassio, 16 ans, Brésil
Les enfants apprennent facilement et influencent leurs parents. Un enfant est capable de modifier le comportement de ses parents. Et surtout il grandira en sachant ce qu’il doit faire ou ne pas faire pour maintenir la sécurité autour de lui”. Iuri, 14 ans, Brésil
Agis et tu obtiendras des changements. C’est l’idée de base.” Michael, 18 ans, Brésil.


C’est une bonne activité. J’ai pu apprendre une activité et m’informer davantage du VIH et aussi du quartier. Cette activité est une très bonne chose pour le quartier car la plupart des gens ne connaissent pas le VIH et ses moyens de transmission. En marchant dans les rues, on parle aux [habitants] ; on explique ce qu’on a appris. Il faut que les gens sachent.” Lovelie, 14 ans. Haïti
Je vais profiter de cette occasion d’informer d’autres jeunes de mon quartier des risques de contracter le VIH/SIDA.” Billy, 16 ans, Haïti
Nous avons besoin de croire en quelque chose.” Michael, 18 ans
Je suis très content de participer à cette activité car je peux contribuer à résoudre les problèmes de mon quartier, comme les lieux insalubres et dangereux. C’est dans l’intérêt des enfants.” King, 13 ans, Haïti