6 choses que j'ai apprises grâce à La Voix Des Jeunes

Avatar étudiante
Cécilia P
Inscrit le 23 février 2017
  • 10 Articles
  • Age 22

Cette semaine clôture le stage de blogueurs de la Voix des Jeunes, et j’ai réfléchi à tout ce qu’il avait pu m’apporter. En 6 points, voici ce que je ressors de cette expérience, et de ce qu’elle a pu m’apprendre:

1. L’assiduité

Ca n’y paraissait pas comme ça, mais devoir produire un article chaque semaine ou presque pendant trois mois demande une grande rigueur. Il faut faire tout son possible pour respecter au mieux le calendrier imposé, mais on peut se retrouver dépassé et alors il faut faire tout son possible pour rattraper ce retard…

2. Mieux gérer mon temps

Au fur et à mesure que le stage se poursuivait, celui-ci a commencé à coïncider avec mes partiels, puis avec mon stage en entreprise, puis avec mon mémoire…ce qui m’a aidée à être mieux organisée, car je devais respecter toutes ces différentes échéances !

3. Surmonter le syndrome de la page blanche

Je ne compte plus les fois où j’ai voulu écrire une histoire qui se déroulait parfaitement dans ma tête mais qui restait coincée entre mon stylo et le papier. Au cours du stage, ça m’est aussi arrivé. Plus d’une fois j’ai voulu écrire sur un thème bien précis, puis je me suis rendue compte que je n’y arrivais pas. Mais je devais quand même rendre un article ! Alors cela m’a poussée à surmonter la page blanche et à écrire ce que je pouvais, jusqu’à ce que ces mots forment un véritable article.

4. Sortir du cadre de ma propre vision du monde

J’ai eu l’occasion d’éditer et de mettre en commun un article sur l’accès à l’eau. Chacun des blogueurs devait expliquer les problèmes auxquels les habitants de son pays faisaient face s’agissant de l’accès à de l’eau potable. Quand ce fut à mon tour d’écrire ma contribution, j’ai été bien embêtée, car après avoir pris conscience des réelles difficultés qu’il y a encore un peu partout dans le monde, je ne savais pas quoi écrire pour mon pays, la France, où l’accès à l’eau est si simple pour la grande majorité de la population…J’ai beau me considérer comme quelqu’un d’ouvert sur le monde, cela m’a quand même stupéfiée. Je me suis rendue compte que j’avais encore beaucoup à découvrir sur les difficultés dans le monde, même sur ce que je croyais déjà savoir.

5. Écrire un bon article

Je n’ai pas forcément rendu les meilleures articles possibles semaine après semaine, mais avec tous les bons conseils qui m’ont été donnés, et les leçons, je pense avoir appris les ficelles pour écrire un bon article.

6. Beaucoup, beaucoup de choses sur l’environnement

J’étais déjà passionnée par l’environnement avant de commencer le stage, et c’est d’ailleurs le fait que ce soit le thème qui m’a poussée à postuler. Mais avec toutes les recherches, les articles des autres blogueurs, les interventions, j’ai encore appris tellement !

C’est très reconnaissante que je termine ce stage, qui fut pour moi une expérience très réussie et que je réitérerais sans hésiter!

Inspirée par cette expérience, j’ai récemment créé un compte twitter (ici) où je partage les informations qui me paraissent les plus essentielles dans la lutte contre la dégradation de l’environnement, et je songe à créer ma propre plateforme où je partagerais les différentes actualités environnementales. Affaire à suivre...






comments powered by Disqus