700 000 enfants travaillent dans les mines d’or du Burkina Faso dans des conditions proches de l'esclavage

Publié 10 septembre 2012 User_image_bg Anne


Selon les estimations, pas moins de 700 000 enfants (âgés de 5 à 18 ans) travaillent dans 700 mines d’or du Burkina Faso dans des conditions extrêmement difficiles, ces derniers étant exploités par des adultes peu scrupuleux qui ne s’intéressent guère à leur bien-être mais les considèrent simplement comme une main d’œuvre docile et bon marché.

Sylvana Nzirorera, représentante de l’UNICEF au Burkina Faso, explique dans cette vidéo que l’UNICEF s’attache, sur le terrain, à aider ces enfants en alertant les autorités sur leurs conditions de travail déplorables (les enfants sont par exemple exposés à toutes sortes de maladies et travaillent 10 heures par jour au lieu d’aller à l’école) et en mettant en place des programmes éducatifs afin de les réinsérer dans la société.

Sylvana Nzirorera rappelle notamment que la convention internationale des droits de l’enfant (traité adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1989) interdit le travail des enfants et explique aussi que nombreuses sont les mères de famille à travailler dans les mines, leur bébé sur le dos, faute d’alternative. Pour éviter que les nourrissons évoluent dans un environnement toxique, l’UNICEF met en place des garderies afin de permettre aux mères de déposer leurs enfants avant de se rendre dans les mines. Pour en savoir plus sur les droits de l’enfant, consultez ce site.




comments powered by Disqus

En Savoir Plus