A 14 ans, elle crée sa ferme d'élevage de lapins pour aider les femmes de son village

Publié 28 janvier 2014 no picture

Inscrit le 27 mars 2013
  • 74 Articles

Laetitia Mukungu est une jeune fille de 17 ans qui a déjà beaucoup accompli!

A l'âge de 14 ans, cette jeune kényane, passionée d'agricuture et d'éducation, a décidé de monter l' "association des lapins des femmes" (Women's Rabbit association) dans le village de Bukura au Kenya. Mukungu a lancé ce projet d'élevage de lapins pour supporter les femmes de son village. Chaque femme qui travaille dans la ferme d'élevage de lapins reçoit and petit salaire et des intrants gratuits comme des graines. Le projet supporte aussi l'éducation des enfants avec des uniformes. Pour mener son projet à bien, elle a convaincu une école locale d'investir KSh. 40,000 (US$460) pour l'aider à acheter ses premiers lapins.

Selon Mukungu, il y a une demande grandissante pour la viande de lapin au Kenya, notamment en provenance des restaurants et hôtels de Nairobi. Elle a aussi remarqué que les lapins ont une courte période de gestation qui leur permet d'avoir des dizaines de petits par an. Par ailleurs, les lapins sont relativement peu chers à élever car ils mangent de l'herbe, qui est disponible dans le village. Un autre bénéfice réside dans le fait que toutes les parties du lapin ont une valeur: en plus de la viande, le pelage peut servir à la confection d'habits, les excréments à la production d'engrais, et l'urine peut être utilisée comme pesticide naturel.

En 2012, Mukungu a été l'une des 12 finalistes de l' Anzisha Prize, une compétition pour les jeunes entrepreneurs, ce qui lui a permis d'avoir plus de résonnance médiatique. Mukungu est à présent en dernière année à l' African Leadership Academy en Afrique du Sud. Durant sa scolarité à l'étranger, deux managers et sa mère s'occupent de sa ferme. Mukungu cherche activement à étendre son business, et pour booster la production, elle prévoit d'offrir aux femmes trois mois de formation, afin qu'elles puissent démarrer leur propre ferme de lapins. Ensuite, elles revendraient les lapins à l'association, ce qui permettrait de faire grossir l'activité, de s'étendre, et en même temps de permettre aux femmes d'avoir un revenu.

Mukungu rêve de continuer les études dans l'agronomie, et candidate à une université au Costa Rica, pour revenir ensuite chez elle avec plus de connaissances et d'idées pour son entreprise.

Un bel exemple de persévérance et de motivation!

Source: How we made it in Africa - http://bit.ly/1ndoJfO


Afrique jeunesse entrepreneuriat Kenya agriculture lapins




comments powered by Disqus

En Savoir Plus