« Ce sont les bonnes interventions au bon moment qui peuvent permettre la survie » des enfants

Publié 20 février 2013 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi Voir le Profil
Inscrit le 9 mai 2011
  • 279 Articles

L’engagement pour la survie des enfants dans le monde constitue l’une des principales priorités de bien d’organisations, et en particulier de l’UNICEF avec cette campagne lancée en 2012 sur cette thématique.

Après notre dernière publication relative à l‘engagement des dirigeants africains pour la survie des enfants, nous venons vous proposer l’action concertée de l’UNICEF et des autorités indiennes pour donner une autre chance de vivre aux enfants dans l’Etat de Madhya Pradesh.

Deuxième plus grand Etat de l’Inde, il affiche le taux de mortalité infantile le plus élevé de tout le pays : ce sont 17 enfants de moins de cinq ans qui meurent chaque heure et plus de 400 à perdre la vie chaque jour. Un tiers de ces décès étant dû à la malnutrition. Et pourtant, l’UNICEF écrit sur son site qu’en plus d’être riche en ressources minérales et de posséder les plus grandes réserves de diamants du pays, cet « État figure également parmi les principaux exportateurs de blé en Inde. Toutefois, ses vastes étendues demeurent souvent vierges de « développement » et sa nourriture n’atteint pas toujours l’assiette de ses propres habitants. »

Ce contraste fait que « dans un État où règnent la pauvreté et l’insécurité alimentaire, la lutte pour sauver la vie des bébés souffrant d’une insuffisance pondérale à la naissance est souvent perdue », continue l’agence des Nations Unies.

Afin d’aider à juguler cette situation, Les autorités locales et l’UNICEF unissent leurs efforts depuis quatre ans pour rendre les soins de santé accessibles, comme dans la présente vidéo dans le district de Shivpuri, l’un des plus grands de l’Etat de Madhya Pradesh.

Ainsi, de l’acquisition d’un équipement spécialisé à l’aménagement de maternités et de salles d’accouchement plus grandes et plus adaptées, en passant par la mise en place d’un centre d’appel permanent qui gère des ambulances équipés de GPS, le recrutement de personnel mieux rémunérés et de ce nouveau service néonatal qui a été mis en place, l’UNICEF a aidé à bâtir un système qui met en lien les services hospitaliers avec la communauté. Ce qui est une véritable réussite aujourd’hui.

Cette expérience démontre que « les investissements dans les soins de santé font la différence. » Et, comme l’exprime la voix off dans ce reportage, « parfois, disent [les équipes de soins], ce ne sont pas les miracles et les prières, mais les bonnes interventions au bon moment qui peuvent permettre la survie. »




comments powered by Disqus

En Savoir Plus