Chers centrafricains, « vous n’êtes pas seuls » - Ban Ki-Moon

Publié 28 février 2014 no picture Rodrigue Koffi

no picture Rodrigue Koffi Voir le Profil
Inscrit le 9 mai 2011
  • 286 Articles

Comment rassurer un peuple en plein doute, qui, face à la détresse, à la violence inter-communautaire, et dans une inquiétante situation humanitaire, se sent bien souvent oublié et quasiment abandonné par les leaders mondiaux ? Comment s’assurer que les membres des différentes communautés affectées par le conflit, où qu’ils se trouvent (zone urbaines, rurales, ou dans un petit et lointain campement non desservie en eau courante et électricité) reçoivent chacun l’expression de la solidarité, de la mobilisation du monde civilisé pour les aider à faire face au drame qui les affecte ? Comment parler au cerveau en touchant le cœur de chacune de ces personnes ?

Voici certainement un certains nombre de questions qui ont poussé Monsieur Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies a envoyé un message de solidarité et de soutien au peuple centrafricain. Pour ce faire, il fait le choix d’un message radiophonique, et en Sango, la langue parlée par une large majorité de personnes en République Centrafricaine. Message dont nous vous proposons ici la version vidéo en français, dans laquelle le patron de la maison de verre à New York s’exprime en Sango à deux moments.

Affichant une proximité avec ce peuple, c’est avec des termes forts que Monsieur Ban Ki-Moon exprime sa solidarité et son soutien au peuple centrafricain : « vous n’êtes pas seuls, nous sommes nombreux à œuvrer pour la paix dans votre pays. J’ai demandé à la communauté internationale de se mobiliser bien davantage, de déployer plus de soldats et plus de policiers pour protéger les gens, d’apporter plus d’aide pour sauver des vies. Les responsables de la violence ne peuvent que diviser le pays qui vous est cher. »

Pour finir, il rappelle que « les musulmans et les chrétiens ont construit ce pays ensemble. Je sais que vous êtes encore capable de construire ensemble », sans manquer de rappeler son engagement à « soutenir pleinement la paix, la réconciliation, la justice et la responsabilité pour l’ensemble des Centrafricains. »

Déjà devant le Conseil de sécurité le 20 février 2014, Monsieur Ban Ki-Moon a affirmé que « le peuple centrafricain ne peut attendre des mois. La communauté internationale doit prendre dès maintenant des décisions décisives de peur que la situation ne se dégrade de nouveau et pour répondre aux besoins urgents des populations du pays. »

Rappelons que la crise qui touche le République centrafricaine produit quasi-quotidiennement des actes de violences, dont des beaucoup sont intercommunautaires, qui a obligé près d’un million de personnes à fuir leurs maisons et mêmes le pays. A cela s’ajoute, une crise sécuritaire et une situation humanitaire des plus inquiétantes.

En plus du message du Secrétaire général des Nations Unies, les centrafricains ont également entendus d’autres appels à la paix et à la réconciliation, notamment ceux de stars mondiales dont l’international footballeur ivoirien et Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), Touré Yaya, la célèbre artiste-chanteuse béninoise et Ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef, Angélique Kidjo, et l’ancien footballeur français, Lilian Thuram, vainqueur de la coupe du monde en 1998.

Associant sa voix à celle du Secrétaire général des Nations Unies et de ses leaders, La Voix des Jeunes voudrait également dire aux centrafricains : « vous n’êtes pas seuls ». Nous sommes à vos côtés.

Solidarité Humanitaire Centrafrique Ban Ki-Moon




comments powered by Disqus

En Savoir Plus

Share