Devenons sport !

Publié 10 juillet 2014 no picture IRENE BOUYGUES

no picture IRENE BOUYGUES Voir le Profil
Inscrit le 10 juillet 2014
  • 1 Article

Le sport désigne tant une activité permettant d’améliorer la condition physique de l’être s’y adonnant, qu’un ensemble de pratiques individuelles ou collectives réglementées, parfois aussi dénommées jeux, et faisant l’objet de compétitions locales, nationales et même internationales. La pratique du sport permet, biologiquement parlant, la sécrétion d’endorphines, suscitant un sentiment de quiétude et pouvant même rendre dépendant à ce loisir. En ce sens, je pense que nous pouvons dire que le sport a un effet positif et vertueux.

De plus, à en croire les records d’audience des grands événements sportifs, l’engouement pour le sport est mondial. Peut-être parce que celui-ci exprime des valeurs telles que le dépassement de soi et le respect. Ainsi valorise-t-il des personnalités combattantes : des vigoureux athlètes grecs aujourd’hui pétrifiés aux icônes telle que Maradona, tout en passant par la simplicité de sportifs tels Gebreselassie ou le courage de Jesse Owens. Ils nous tiennent tous en admiration. Plus largement, les grandes compétitions sont synonymes de fête, de joie et de partage, à l’image des cérémonies des Jeux Olympiques, par leur caractère majestueux et le bonheur largement affiché des participants et spectateurs. Elles peuvent aussi fédérer des populations dans des pays où les conflits interculturels existent, comme lors de la victoire de l’Afrique du Sud à la coupe du monde de rugby de 1995 qui donne véritablement naissance à la rainbow nation.

Si la pratique de certains sports est régionalisée, le hockey sur glace dans les régions presque polaires, la plupart traversent les frontières, le football certes, mais aussi le judo où un pays comme la France se permet de mettre le Japon au tatami. Le sport est une culture internationale. Nous n’avons pas besoin de parler la même langue pour jouer ensemble et selon les mêmes règles. Support de la mondialisation - les vibrations des vuvuzellas résonnent encore parfois loin de leur terre d’origine - le sport en est aussi un vecteur. Le choix des hôtes des compétitions valorise les grands changements de notre monde. En effet, ces dernières se déroulent désormais fréquemment dans les pays en développement confirmant alors leur pouvoir grandissant. Toutefois, si le sport est une fête, réussir dans ce domaine est aussi un argument politico-économico-culturel en faveur du vainqueur.

Ainsi, quelle interprétation faire du choix de Sotchi 2014 ? La transformation de la station balnéaire est-elle une démonstration de la force de Moscou ? Plus polémiques encore, les ouvriers, morts au Qatar à la construction de stades pharaoniques, nous laissent pensifs, perplexes et tristes. Le sport est malheureusement souvent otage de la géopolitique : propagande nazie à Berlin en 1936, attentats de Munich en 1972, attaque de l’équipe du Togo en 2010 en route pour la coupe d’Afrique des nations. Nous ne serons donc pas surpris si, malgré les scènes de liesse populaire, le sport a ses heures noires. Certains athlètes ont aussi leur part de responsabilité dans cette image ternie. Que dire de ceux qui se dopent ou achètent leur victoire ? Ceux-ci transpirent la peur de la défaite. Mais ces désaveux ne sont malheureusement pas isolés, la médaille d’or revient à la bêtise des supporters. Slogans honteux, comme celui des fans du PSG face aux lensois « pédophiles, chômeurs, consanguins », massacre de Port Saïd, drame de Heysel et j’en oublie, le sport est prétexte à des manifestations désolantes. La frustration serait-elle seule responsable de ces malveillances ?

De la fête à la défaite, de l’amour à la haine, le sport n’est-il pas victime de notre monde ? Condamné par endroits, générant autant d’espoirs que de déceptions, sans doute est-il avant tout le reflet de notre humanité, de nos joies comme de nos peines. Afin que le monde soit meilleur, je n’aurais que ces deux mots : « soyons sports ». Par ce respect mutuel, que les anglais appellent « fair play », nous aurons un impact positif sur le monde.

sport Challenge JA




comments powered by Disqus

En Savoir Plus

Share