Donnons à l’emploi le nom de la paix

Publié 16 janvier 2014 no picture MURHULA ZIGABE

no picture MURHULA ZIGABE Voir le Profil
Inscrit le 9 janvier 2014
  • 10 Articles

L’Emploi est l’un des besoins fondamentaux de la personne humaine. Puisqu’il permet à celle-ci de satisfaire ses besoins et de prendre soin de son avenir, il devient, cependant, un facteur qui joue un rôle capital dans la réalisation de son bien-être.


Donner de l’emploi à quelqu’un, c’est contribuer énormément à son bien-être ; et quiconque crée de l’emploi, crée le bien-être.
L’une des voies par lesquelles l’emploi peut être crée, c’est la créativité.
La Créativité est en effet la capacité qu’a quelqu’un d’imaginer, d’inventer quelque chose à laquelle quelqu’un d’autre n’avait songé auparavant. Elle peut également signifier le fait d’améliorer ce qui avait été imaginé, inventé par autrui.
Dans le vocabulaire entrepreneurial, la créativité peut signifier le fait de donner l’existence à une entreprise qui soit unique de son genre. Elle peut encore signifier le fait de donner l’existence à une entreprise qui soit similaire à d’autres qui existent déjà, mais cette fois-ci, en y apportant quelques améliorations ou modifications.


En République Démocratique du Congo en général, et particulièrement dans sa partie Est, il semble que pour la plus part des gens, être créatif c’est créer soit une ONG, ou une église. Une ONG et une église sont des organisations sans buts lucratifs, c’est-à-dire qu’elles ne visent pas le profit.
Le but ultime d’une église est de sauver des âmes ; aussi, une bonne église doit prendre soin des veuves et des orphelins. Quant à une ONG, elle est créée pour apporter une solution à une crise humanitaire. Et pour que ces deux organisations arrivent à réaliser leurs missions, elles ont besoin d’argent ; et leur principale source des revenus c’est l’ensemble de leurs membres.

Toutefois, une église et une ONG ne paient pas les impôts, parce que, comme nous l’avons mentionné ci-haut, elles n’ont pas des buts lucratifs, mais visent, par contre, l’intérêt de tous. Par conséquent, elles ne contribuent pas aux dépenses publiques du pays.
Nous sommes sans ignorer que la principale source des recettes de l’Etat c’est l’impôt. Donc, lorsqu’un pays n’arrive pas à collecter suffisamment d’impôts de la part de ses contribuables, il est impossible, pour ce pays, de créer de l’emploi et financer son développement.


En R.D.C en général et plus particulièrement dans sa partie Est, nous assistons à la prolifération des églises et des ONG qui, à nos jours, paraissent être plus nombreuses que les entreprises formelles, et certaines de ces églises et ONG ne priorisent malheureusement pas la frange de la population qu’elles sont appelées à prioriser: les non-chrétiens et les pauvres du côté des églises, et les bénéficiaires des programmes du côté des ONG, mais priorisent, par contre, leurs fondateurs. Or, lorsqu’une église ne priorise pas les non-chrétiens et les pauvres, elle cesse de plaire à Dieu, et lorsqu’une ONG ne priorise pas les bénéficiaires de ses programmes, elle fait de la crise un débouché à exploiter au lieu de la résoudre.


Il est donc important de savoir qu’une ONG et une église ne sont pas des entreprises ; elles survivent et exercent leurs activités grâce aux contributions de leurs membres.
D’où est-ce que les membres vont-ils tirer de l’argent alors qu’il n’y a pas de l’emploi ?
D’où proviendra l’emploi alors qu’il n’y a pas d’entreprises ?
D’où proviendront les entreprises alors que pour la plupart des gens être créatif c’est créer des ONG et des Eglises, lesquelles n’impactent pas positivement le revenu du pays ?


Par ailleurs, au Congo il y a un énorme intervalle entre le nombre des jeunes finalistes lancés sur le marché de l’emploi chaque année et le nombre d’entreprises créées chaque année à tel point que la retraite n’est plus la solution.
En effet, la conséquence de tout ceci c’est que les jeunes qui n’ont plus des raisons d’espérer deviennent de plus en plus nombreux qu’ils représentent, au temps présent, un danger pour la sécurité du pays, et cela étant, ils sont maintenant en conflit avec leur pays et leur décision majeure devient cependant, de quitter le pays pour aller tenter leur chance ailleurs.


Cependant, la solution à ce problème n’est autre que la création des entreprises, parce que si nous créons des entreprises, nous allons donner de l’emploi aux jeunes. Cet emploi va leur donner des raisons d’espérer ainsi que la fierté d’appartenir à la R.D.Congo et de porter sa nationalité. Quant aux entreprises créées, elles vont payer l’impôt à l’Etat. Grace à cet impôt, le gouvernement sera en mesure de créer de l’emploi et de développer le pays. Si nous créons des entreprises, nous allons réconcilier les jeunes avec leur pays la R.D.Congo et décourager l’émigration.
Les ONG et les églises sont quelque chose de bon parce que c’est à travers elles que les gens peuvent faire partie des solutions à la crise humanitaire qui gangrène leur communauté. Mais si ces membres n’ont pas des emplois grâce auxquels ils arrivent à gagner de l’argent, ces deux organisations que sont l’église et l’ONG ne vont pas connaitre du succès. Cependant, aussi longtemps que les congolais ne seront pas en mesure de créer de l’emploi par le biais de la création des entreprises, ils ne feront, en aucun cas, partie des solutions à la crise humanitaire qui gangrène leur pays la République Démocratique du Congo.




comments powered by Disqus

En Savoir Plus

Share