Fin du rêve américain pour les Dreamers?

no picture Stagiaire au UNHCR
Inès
Inscrit le 13 août 2017
  • 4 Articles
  • Age 21

Molly Adams/flickr

Molly Adams/flickr

Pablo est d’origine Mexicaine et est arrivé aux Etats-Unis en 2006 à l’âge de 15 ans. Il est venu illégalement avec ses parents et ses deux sœurs. Depuis son arrivée, il est resté aux États-Unis et a étudié au secondaire, puis à l’université. Il a réussi à passer son diplôme et depuis quelque temps, il enseigne les mathématiques en Californie. Aujourd’hui, il se sent pleinement Américain, étant donné qu’il s’est intégré à cette société et qu’il s’y plait beaucoup.

Ce jeune homme est l’un des nombreux « Dreamers », c’est-à-dire venu aux États-Unis illégalement avant l’âge de 16 ans et ayant reçu la résidence grâce au programme DACA (Deferred Action for Childhood Arrivals) instauré par l’administration Obama. Désormais, son avenir en Amérique est incertain puisque le gouvernement américain prévoit de supprimer ce programme dont bénéficient 800 000 personnes.


Quoi ?

L’administration Obama a mis en place en 2012 le programme DACA pour régulariser la situation des enfants de migrants qui fréquentaient un enseignement scolaire et les protéger de la déportation. On compte aujourd’hui environ 800 000 jeunes qui bénéficient du pragramme. (Source Radio Canada).


Pour qui?

Les personnes admissibles pour ce programme sont des enfants de migrants arrivés illégalement aux Etats-Unis. Ils viennent principalement du Mexique, mais également du Salvador et du Guatemala, et sont installés en Californie et au Texas dans la plupart des cas.


Que se passe-t-il présentement ?

Aujourd’hui, le gouvernement américain souhaite mettre fin à ce programme car il tient tout d’abord augmenter les opportunités d’emploi pour les Américains. Ainsi, de nombreuses personnes risquent de perdre leur statut et ainsi être expulsés à la rue car il est impératif d’avoir un statut pour travailler.


Quelles seraient les implications de cette décision ?

Premièrement, les Dreamers sont des personnes qui se sentent pleinement comme étant “Américains” puisqu’ils ont grandi sur ce territoire et côtoient un enseignement scolaire. Beaucoup ont un travail (environ 91,4% occuperaient un emploi), contribuent à l’économie du pays et vivent une nouvelle vie. Beaucoup sont employés dans des grandes entreprises, notamment de la Silicon Valley comme Apple (Source France Inter). Il serait donc difficile de partir pour eux dans un pays qui ne leur est plus familier, en plus de représenter une perte économique pour les États-Unis.

De plus, notons que les Dreamers sont des enfants de migrants. Cette décision de s’installer aux États-Unis ne repose pas sur les enfants, mais bien sur leurs parents. Alors pourquoi devraient-ils subir les conséquences de décisions qu’ils n’ont pas prises de leur propre chef?



En conclusion, nous croyons que l’abolition du programme DACA représenterait pour les Dreamers et les États-Unis une fatalité. Pour ce pays, ce sont des conséquences socioéconomiques qui les guettent et c’est pourquoi, en plus de compassion et d’humanité, 20 procureurs de district américains (New York, California, Washington, Illinois, North Carolina, etc.) ont signé une lettre qui défend le statut des Dreamers. Mais pour ces derniers, ce sont des conséquences beaucoup plus graves qui auront un impact sur leur vie. En effet, ils devront soudainement quitter leur emploi, leur chez-soi et leurs amis pour retourner dans un pays que beaucoup connaissent à peine.


Le personnage de Pablo est une oeuvre de fiction.

Cet article a été écrit conjointement par Marianne, Ibrahim et Inès. Nous avons choisi ce sujet pour dénoncer cette situation qui, pour le gouvernement des USA, semble être une solution politique, mais en se basant sur les respect des Droits de l'Homme, ces "Dreamers " sont innocents. Si cette décision est mise en pratique, ces jeunes en souffriront.


Sources:

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1054169/dreamers-dream-act-etats-unis-immigration-portrait

http://www.telegraph.co.uk/news/0/daca-dreamers/

http://www.tvanouvelles.ca/2017/09/04/portrait-dun-des-800-000-dreamers-des-etats-unis

http://www.latimes.com/politics/la-dreamers-decision-live-updates-speaker-ryan-has-hope-congress-can-1504629054-htmlstory.html

https://oag.ca.gov/system/files/attachments/press_releases/7-21-17%20%20Letter%20from%20State%20AGs%20to%20President%20Trump%20re%20DACA.final_.pdf

https://www.franceinter.fr/monde/qui-sont-les-dreamers-qui-revaient-d-amerique-et-qui-risquent-d-etre-expulses

Photo: Molly Adams/flickr





comments powered by Disqus