Foyer Saint Joseph Parakou : Comment les enfants en difficulté sont pris en charge

Publié 28 août 2012 Avatar

Inscrit le 29 août 2011
  • 8 Articles

Dans le cadre de la formation organisée à leur endroit au sous bureau Unicef, sept enfants reporters ont visité lundi 20 août dernier, le Foyer Saint Joseph de Parakou pour se renseigner sur la prise en charge des enfants en difficulté qui s’y trouvent.

Au cours de leur visite au foyer Saint Joseph de Parakou, les reporters ont recueilli des informations sur la prise en charge des enfants.

En effet, créé depuis 2006 et soutenu par l’Unicef, ce centre héberge, nourrit et soigne les enfants en situation difficile. Pour ce qui est du suivi au plan éducatif, les enfants sont pris en charge pour leur scolarisation. Parmi la cinquantaine d’enfants que compte le centre, une vingtaine est scolarisée. Pour ceux et celles qui veulent apprendre un métier, différents secteurs de formation leur sont proposés. Ce sont entre autres, la couture, la pâtisserie, la fabrication des produits artisanaux, la puériculture, la gestion, l’entreprenariat, l’environnement, la coiffure et la morale. C’est ainsi que deux enfants sont en apprentissage de couture en dehors du centre tandis que 24 suivent différentes formations au foyer.

Certains enfants expriment leurs sentiments par rapport à leurs conditions de vie au centre et leurs rêves. Solange, 17 ans, a commencé le CE1 ici et passe en classe de 4e. Elle affirme : « Je me sens à l’aise ici par rapport à l’endroit où j’ai quitté ». De même, Naomi, 10 ans, écolière au CE1 déclare : « Je me sens bien au centre et je travaillerai bien en classe pour gagner ma vie. J’aimerais travailler à l’Unicef et aider les autres enfants maltraités comme moi ». Quant à Florence âgée de 12 ans et victime de maltraitance, elle se sent bien au foyer mais préfère retourner dans son quartier pour poursuivre ses études.

Selon la sœur Euphrasie Kokoun, responsable du foyer, la prise en charge de ces enfants est appuyée par certains partenaires à l’exemple de l’Unicef et des volontaires européens et espagnols. Les responsables du foyer se chargent aussi d’entamer une procédure afin de retrouver leurs parents. Les enfants normalement doivent y passer au plus trois mois mais pour les cas tels que les mariages forcés et les abus sexuels, le centre se voit dans l’obligation de les garder le plus longtemps possible.
La plupart de ces enfants sont réinsérés dans la société. Le nombre d’enfants réinsérés par mois par ce foyer varie de 30 à 45. Notons que le foyer Saint Joseph continue toujours de recevoir des enfants et de jour en jour, les difficultés pour leur prise en charge s’accroissent.

Wassiou CHITOU et Valérien CHABI Enfants reporters Parakou




comments powered by Disqus

En Savoir Plus

Share