Journée internationale de lutte contre le SIDA : la fin de l’épidémie au Niger est envisageable.

Publié 1 décembre 2013 no picture Islaman Abdou

no picture Islaman Abdou Voir le Profil
Inscrit le 23 mai 2013
  • 30 Articles

Une vue de la salle lors du lancement....
Photos : Islamane Abdou

Une vue de la salle lors du lancement.... Photos : Islamane Abdou

«Nous ne voulons plus que nos amis, voisins et camarades d’école se moquent de nous», ces mots des enfants porteurs du VIH. A l’occasion de la journée internationale de lutte contre le VIH SIDA célébrée chaque 1er décembre depuis 26 ans, ces enfants ont décidé de sortir et solliciter l’intervention des autorités afin qu’eux aussi puissent vivre une vie normale.Ce dimanche matin, ils ont tous répondu présent, acteurs de lutte contre ce fléau mais aussi et surtout les jeunes : étudiants, forces de sécurité, élèves et non scolaires. Tous pour témoigner de leur engagement à combattre cette maladie. Un combat qui est en train de donner ses fruits : de 0,8 % en 2002, le taux de séroprévalence national est passé à 0,4% en 2013. Résultats encourageants qui montrent que le Niger est sur la bonne voie vers l’atteinte de l’OMD 6 : combattre le VIH et inverser la propagation de la pandémie d’ici 2015.Cependant, des obstacles persistent toujours, ils s’agit notamment de la faiblesse dans le dépistage, de la persistance de la discrimination et la stigmatisation dont sont victimes les personnes vivant avec le VIH tant en milieu de soins que dans les communautés, entrainant ainsi des hésitations pour le dépistage voir même pour le traitement. Au Niger, ce sont 12516 personnes qui sont sous traitement alors que le nombre de séropositif est estimé à plus de 46 000. Notre pays a placé le thème national sous le signe du dépistage volontaire couplé ainsi au thème international qui est : zéro nouvelle infection, zéro discrimination et zéro décès lié au SIDA. A l’occasion de chaque rencontre (championnat de lutte, camp des jeunes, spectacles…), il y aura des séances de sensibilisations et de dépistages « pour renforcer les connaissances des populations surtout des jeunes hommes et des jeunes femmes sur les IST/VIH SIDA» a annoncé Dr Alhousseini Zeinabou, responsable de la coordination de lutte contre le SIDA au Niger. En lançant officiellement cette journée la marraine de la lutte contre le SIDA au Niger, la première Dame, Aissata Issoufou a annoncé s’engager à prendre en charge ces enfants victimes du SIDA.

Par Islamane Abdou





comments powered by Disqus

En Savoir Plus