Jules Verne : Voyage au centre de la terre. Pour moi, c’est plutôt voyager au bout de la terre.

no picture ZO ANDRIANINA
Inscrit le 19 juin 2014
  • 18 Articles

http://www.moietcie.ca/articles/sante/pour-eviter-les-pepins-de-sante-en-voyage

http://www.moietcie.ca/articles/sante/pour-eviter-les-pepins-de-sante-en-voyage

J’ai vraiment aimé l’œuvre de Jules Verne intitulé « Voyage au centre de la terre ». Étant une grande dévoreuse de livres et fan de films, j’ai toujours eu un faible pour les sciences fictions. Se détacher de la réalité me permet de déstresser et d’oublier combien la vie peut être fatigante quand on vient de se taper sept heures de cours dans la journée. Bref, j’ai toujours aimé de rêver grand comme visiter le pays des merveilles (Peter Pan est mon dessin animé préféré) quand j’étais petite.

En grandissant, je continue toujours de rêver sauf que j’en ai déjà accompli quelques-uns en voyageant un peu partout dans mon pays. Mon aventure a commencé en 2012 quand je partais en voyage d’étude. Et depuis je ne peux plus m’empêcher de faire plus de découvertes. Mes études en Environnement m’ont facilité la tâche car je peux faire des stages tout en passant des vacances. Mon plus grand souvenir était de voir les baleines et leurs 40 tonnes de poids faisant des acrobaties tous les jours pendant des mois. Ou encore le groupe de grands dauphins qui suivaient notre bateau. J’ai également savouré les cours instants que j’ai passé avec les beaux poissons et les coraux dans le canal de Sainte Marie, l’une des plus belles iles du monde.

Ce qui est génial, car voyager est devenu une obsession pour moi. J’ai commencé et je ne peux plus m’arrêter de penser à une prochaine escapade. Je pense à Hawaï, Australie, Grèce, Canada, Suisse, … et je continue d’y croire. Faire de grandes découvertes avec les personnes que j’aime me ferait le plus grand bonheur dans ce monde. Margaret Lee Runbeck : « Le bonheur n’est pas une destination mais une façon de voyager ». Grace au voyage, je me suis mise à apprécier l’Histoire et le monde. Avoir un but et de l’espoir pour pouvoir visiter de nombreux endroits dans le monde. Avoir de tels objectifs me permet de mettre plus de sens à ma vie pour continuer d’aller plus loin et plus haut. « Le plus beau voyage, c’est celui qu’on n’a pas encore fait » : Loïck Peyron.






comments powered by Disqus