L'obsession de partir loin de chez soi

no picture Agent de Communication, etudiante
Line Keita
Inscrit le 8 octobre 2017
  • 1 Article

credit photo:google

credit photo:google

Nous remarquons depuis quelques années que le taux d’émigration des étudiants, voire des jeunes en général, est de plus en plus élevé. Quelles sont les raisons qui nous poussent à quitter notre pays ?

Certains jeunes étudiants diront que c’est la quête d’une vie meilleure, tandis que d’autres diront que c’est pour bénéficier d’une meilleure formation.

Mais savons-nous exactement qu’est-ce que c’est qu’une bonne formation ?

En prenant le cas des Africains, la plupart s’envolent pour l’Occident pour prétendre soit à une vie meilleure, soit à une meilleure formation

Qu’ont-ils de plus que nous ?

Ils ont les belles salles de classe bien propres, nettoyés quotidiennement ;

Nous avons de simples salles de classe, souvent nettoyées par des étudiants.

Ils ont les beaux tableaux avec feutre ;

Nous avons les tableaux grinçants et les bâtons de craie.

Ils ont les belles universités de renommée internationale ;

Nous avons des universités privées souvent non reconnues par l’État.

Ils ont de grandes bibliothèques dans chaque arrondissement ;

Nos bibliothèques mal documentées se comptent sur le bout de doigt.

Nos programmes d’enseignements figés ne sont plus adaptés aux réalités actuelles.

Et j’en passe…Hmmm…

Il faut savoir qu’au Canada, dans les programmes scolaires, l’histoire des autres pays est négligée. Tout ce qui est dispensé est en lien avec eux-mêmes. Dans les écoles secondaires, collégiales et universitaires il y a des cours obligatoires et des cours optionnels. Les cours obligatoires sont des cours qu’il faut absolument suivre pour remplir les exigences d’un programme d’étude. Tandis que les cours optionnels sont des cours choisis par l’élève/l’étudiant pour compléter ses crédits dans l’obtention d’un diplôme. L’histoire des autres pays n’est dispensée que dans ces cours optionnels. Un jeune de 17 ans prendra plus certainement l’éducation physique comme cours optionnel que l’histoire de la Chine ou encore du Mali. Est-ce de leur faute ? Non, ce sont des jeunes…

Au Mali, dans les programmes scolaires, nous étudions quelques pays de chaque continent jusqu’en classe de terminale. Dans les programmes scolaires, au second cycle et au lycée sont dispensés la géographie des Etats-Unis, de la Chine, du Japon, du Brésil etc…

Alors que nous ignorons notre propre histoire. Peu sont les jeunes maliens qui connaissent le nombre des régions et cercles du pays, ne parlons même pas de son histoire politique.

A noter qu’on ne nous laisse guère le choix.

La question qui reste à poser est de savoir si les étudiants sont mieux formés en Occident qu’en Afrique. Question difficile.

L’Occident a tous les outils et les moyens nécessaires pour former ses étudiants. L’Afrique avec le peu qu’elle a, arrive à enseigner l’histoire et la géographie de son pays ainsi que celui de plusieurs pays à ses apprenants.

Que devons-nous privilégier ? Le SAVOIR ou le PARAITRE ?

Laissez moi vous dire, chers frères et sœurs africains, que s’en aller est facile, mais il ne faut pas s’attendre à une belle vie pleine de luxe. Investissez le montant que vous réunissez pour obtenir le visa et votre billet d’avion dans votre éducation ou dans un projet qui vous sera plus bénéfique.

Tachons appréciez le peu dont nous disposons et s’en servir de manière intelligente.





comments powered by Disqus