La jeunesse congolaise a un rôle à jouer dans la protection et la préservation des forêts du bassin du Congo

Publié 28 août 2012 no picture prince wilondja

no picture prince wilondja Voir le Profil
Inscrit le 28 juillet 2012
  • Articles

La RDCongo regorge de forêt tropicale mais aussi d'eaux douces d'Afrique ce ui contribue à l'équilibre écologique global grâce à la gestion responsable des écosystèmes forestier et hydrolique du pays.

Ainsi, la jeunesse congolaise âgée de moins de 24 ans, compose la majorité de la population congolaise et cette jeunesse contribue énormément à la conservation et la protection de l'environnement en RDC.

Cette jeunesse participe activement aux activités de gestion forestière et hydrolique grace à sa capacité d'action, sa force physique, son intelligence et surtout son nombre.

Dans le cas des jeunes autochtones, dont la vie dépend énormément de la forêt (leurs aliments, médicaments, habitations, spiritualités et autres provennant directement de produits forestiers), ils sont assujettis à certains interdits contribuant ainsi à la préservation de certaines espèces animales et végétales.

Certains projets passés n'ont pas pu intégrer la jeunesse congolaise dans le déroulement des projets, alors qu'ils ont été budgeté à des millions de dollars. Les jeunes autochtones n'ont pas accès à une bonne éducation avec la quasi inéxistence d'infrastructures d'éducation, l'inaccessibilité aux outils des nouvelles technologies de l'information et de la communication; faible accès aux soins de santé primaire, la famine et autres.

Ces jeunes doivent donc bénéficier de fonds alloués pour le financement des projets cadrant avec la gestion rationnelle et intégrée des forêts du bassin du Congo, pour un avenir radieux et meilleur.

J'en appelle donc à tous les jeunes congolais de prendre conscience et de continuer à préserver nos forêts pour un développement durable de notre pays et de contribuer à la lutte contre le changement climatique qui est un défi pour le générations futures mais aussi afin de contribuer à l'émergence et la transition vers l'économie verte.

Les jeunes du monde entier, et particulièrement ceux d'Afrique, mettent leur espoir en nous, donc il nous devons rejoindre d'autres mouvements de jeunes aux niveaux local, régional, continental et international; et cela en créant des réseaux d'échanges pour apprendre et échanger avec d'autres jeunes du monde sur les experiences acquises.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.jeunesserdcclimat.blogspot.co.uk

Prince Wilondja Coordinateur Jeunes Volontaires de Grands Lacs pour l'Environnement Bukavu-RDCongo




comments powered by Disqus

En Savoir Plus

Share