La richesse de l’Afrique, une jeunesse qui souffre !

Publié 10 juillet 2014 Avatar Chaimaa_Connecte_Maroc

Avatar Chaimaa_Connecte_Maroc Voir le Profil
Inscrit le 10 février 2014
  • 15 Articles
  • Age 20

« En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant.  »
Nelson Mandela

« En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant. » Nelson Mandela

L’Afrique , ce jeune continent , riche en jeunes, avec une population d'un tiers de jeunes, représentant ainsi une réelle richesse, un avenir et une opportunité pour chaque pays africain de faire accroître sa croissance économique et s’inscrire dans une logique de développement durable, mais pour y arriver il faut que les Etats accordent et attribuent plus de pouvoir aux jeunes, et faire des investissements adaptés aux besoins des générations actuelles et futures.

Alors qu’en réalité les défis affrontés par les jeunes n’ont souvent pas de réponse à ce qui freine leur productivité, et limite leur contribution au développement de leur communauté.

La lenteur des décisions prises par les Etats explique la détérioration des conditions dont souffre une grande partie de la jeune population.

Le facteur clé du succès de tous les temps est bien évidemment l’éducation. En Afrique, il y a eu une augmentation remarquable de la scolarisation primaire. Par contre, les taux restent faibles en ce qui concerne l’enseignement secondaire et supérieur. Ceci est dû à plusieurs facteurs; la pauvreté des familles, le manque d’infrastructures, le collège ou le lycée se situe à de dizaines de kilomètres dans les milieux ruraux, par manque de sécurité les parents empêchent leurs filles de se rendre à l’école et préfèrent alors les envoyer en ville travailler pour les aider à subvenir à leurs besoins.

Et là un second problème fait surface, le travail des mineurs. Plusieurs actions ont été entretenues pour sensibiliser les parents, les employeurs, ainsi que de faire baisser ce taux, mais le chemin à parcourir est encore loin.

Quant à l’emploi des jeunes, bien que de nombreux postes d’emploi ont été créés, ce n’est toujours pas suffisant, des milliers de jeunes sont toujours à la recherche d’emplois. Pourtant diplômés, ils n’ont pas pu accéder au marché du travail étant donné que les qualifications requises par ce dernier ne correspondent pas à celles offertes par les demandeurs à cause de l’absence d’orientation ou de la mauvaise orientation.

Pour le développement et la croissance de l’Afrique, les Etats doivent certes investir d’une part dans l’éducation et l’emploi et d’autre part dans le secteur de la santé, comme le taux de natalité chez les adolescentes reste élevé dans de nombreux pays, chaque année les enfants nés de jeunes filles âgées de 15 à 19 ans représentent 16% de toutes les naissances en Afrique subsaharienne. D'autant plus que les jeunes mères sont les plus susceptibles de souffrir de complications et de décès dus à la grossesse et à la maternité, ces jeunes femmes n’ont souvent pas accès aux services médicaux.

En parlant de la santé, des enfants, des femmes et des hommes vivent avec le VIH, les filles continuent de faire face à un risque élevé de contracter une infection VIH, par rapport aux garçons, l’utilisation du préservatif reste faible, et peu d’adolescents bénéficient de services de conseil et de dépistage.

Sans compter le nombre de filles susceptibles d’être victime d’un mariage précoce, de violences sexuelles ou de rapports sexuels forcés à travers le continent.

Devant tous ces défis, on ne peut ignorer que moi, vous et chaque jeune a le droit d’être scolarisé, d’avoir un diplôme, un emploi, acquérir les compétences et adopter les attitudes nécessaires pour diriger sa communauté.

Nous avons le droit d’avoir accès aux services de la santé et d’intégrer la vie politique et sociale de nos pays.

C’est la raison pour laquelle, Etats, sociétés civiles et nous en tant que jeunes africains devons tous investir dans le bien-être de la jeunesse africaine, car la croissance et le développement du continent africain dépend en premier lieu de de cette richesse.


Education Jeunes jeunesse citoyenneté youth




comments powered by Disqus

En Savoir Plus