La Voix des Jeunes t'Inspire! "Ce que je fais chaque jour, je le fais parce que j’ai l’espoir que j’arriverai à avoir un impact sur ma communauté."

Publié 11 août 2014 Avatar Nephtaly Andoney Pierre-Louis

Avatar Nephtaly Andoney Pierre-Louis Voir le Profil
Inscrit le 18 juin 2014
  • 13 Articles

En intégrant le programme HELP en 2012, j’ai eu le privilège de rencontrer des personnes fabuleuses qui m’ont inspiré à devenir une meilleure personne dans la vie. Le plus génial dans tout cela est que la majorité de ces gens étaient des étudiants comme moi mais qui s’impliquaient déjà complètement en tant qu’agent de changement dans leurs communautés. Parmi eux, j’ai le grand plaisir de vous présenter aujourd’hui une jeune femme très ACTIVE dans le secteur de la jeunesse en Haïti, Anne Martine.


Nom : Anne Martine Augustin

Age : 23 ans

Ville, Pays : Port-au-Prince,Haiti

D’où viens-tu et où vis-tu en ce moment ?

Je suis née au Cap-Haitien dans le département du nord d’Haïti. J’y ai passé la majeure partie de mon temps. J’y ai fait mes études primaires et secondaires. Je suis ensuite rentrée à Port-au-Prince pour mes études universitaires et j’y vis depuis 2009.

Selon ta carte de visite, quel est ton titre ?

Je suis une étudiante finissante en génie électronique à la faculté des Sciences de l’Université d’Etat d’Haïti. Je suis boursière de la Haitian Education and Leadership Program (HELP) et de « The Resolution Project », et je suis une WISE (World innovation summit for education) Learner. Je suis également, Co-fondatrice et Coordonatrice générale d’Action à Travers des Initiatives et le Volontariat pour l’Education en Haïti (ACTIVEH), une organisation sociale à but non lucratif fondée depuis 2011 et dont l’objectif est de mobiliser la force de changement que représente les jeunes.

Pourquoi as-tu pensé à un projet comme ACTIVEH (Action Toward Initiatives and Volunteering for Education in Haiti), Comment est née cette idée ? (Parle-nous de ton expérience avec WISE).

En 2011, Ronel LEFRANC, Daphnée CHARLES et moi, tous trois boursiers de HELP, avons été sélectionnés par WISE (http://www.wise-qatar.org/) pour son programme Learners’ Voice (http://www.wise-qatar.org/learners-voice-1). Ma participation à ce programme a été ma première expérience internationale et elle a été extraordinaire ; J’ai rencontré des gens impressionnants : des décideurs dans le secteur de l’Education, des gens qui ont dédié leur vie à faire une différence là où ils évoluent ; et surtout, une trentaine d’autres jeunes très motivés qui sont arrivés à avoir de grand impact sur leurs communautés. Après le sommet, Ronel, Daphnée et moi avons décidé de faire une action commune qui réunissait nos objectifs à tous les trois. D’où est née ACTIVEH.

En quelques lignes, comment es-tu arrivée là où tu en es aujourd’hui ? Cite les étapes importantes de ton parcours.

J’ai fait mes études primaires à l’Ecole Notre Dame de Protection du Cap-Haïtien et ensuite mes études secondaires au Collège Regina Assumpta. Je pense que l’un des gros avantages que j’ai eu en grandissant a été la possibilité d’évoluer librement et de pousser à fond mes capacités. Je ne me suis jamais sentie exclue. Ma condition sociale et économique n’a pas été ni un poids ni une source de discrimination pour moi. Je me suis intégrée facilement dans la vie de mon collège et je me suis pleinement épanouie. J’ai vraiment été marquée par ces années qui ont forgé mon caractère et m’ont aidé à définir mes valeurs. En 2008, j’ai été la lauréate départementale et troisième lauréate nationale pour la section D[1] pour les examens de Bac I. Je suis ensuite montée à Port-au-Prince pour mes études universitaires. C’est cette même année que j’ai reçu la bourse de HELP basée sur le besoin et l’excellence. En 2011, je suis sélectionnée par WISE pour son programme Learners’ Voice. Je cofonde Action à Travers des Initiatives et le Volontariat pour l’Education en Haïti (ACTIVEH) la même année. En 2012, je participe à l’Assemblée des Jeunes aux Nations Unies avec cinq autres WISE learners: Ponce Ernest Samaniego (Philippines), Florent Juven D’Souza (Qatar), Martin De Angelis (Argentina) et Ibrahim Al-Emadi (Qatar). Nous concourrons dans un « Venture Challenge » et notre projet “WISE Learners Voice Initiatives for Haiti,” a reçu une bourse de « The Resolution Project » (http://www.resolutionproject.org/fellows/anne-martine-augustin). Ce projet était celui d’ACTIVEH. J’ai reçu en novembre 2013 le prix « Jeune femme leader» de Young Woman Christian Association Haiti. En avril 2014, mon équipe « Premium » a remporté un hackaton national, le « Konbit Teknolojik pou Rezilyans » organisé par la Direction de la Protection Civile d’Haïti. Je suis actuellement stagiaire au bureau du Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de la Sécurité Energétique et travaille sur mon projet de sortie pour l’obtention de mon diplôme.

Quel est le plus gros obstacle que tu aies eu à surmonter pour atteindre ta situation actuelle ? Comment cela t’a-t-il permis de grandir en tant que personne ?

J’ai perdu mes parents quand j’étais en Bac I. J’avais 16 ans et ma mère est morte brusquement. Quelques mois après mon père lui aussi est mort. J’étais très proche de ma maman et étais très attachée à elle. Elle s’est sacrifiée complètement pour ses trois filles et son garçon. Je ne m’étais jamais imaginée la vie sans elle et j’étais face à une réalité à laquelle je n’étais pas préparée. La transition a été difficile. J’ai beaucoup lutté pour accepter et vivre sa disparition. J’ai appris à profiter de ce que j’ai et à valoriser tout ce qui est important pour moi. Elle me manque de plus en plus chaque jour mais je suis plus forte et atteindra mes limites pour que les sacrifices qu’elle a consentis ne soient pas vains. Elle a vécu pour nous et je sais qu’elle continuera de vivre à travers nous.

Quelles sont tes sources de motivations dans la vie ?

Ma mère est une source de motivation pour moi. J’ai compris très jeune son don de soi. Et même si elle n’est plus là, je veux que ces grains qu’elle a laissés en chacun de ses enfants portent fruits. Je suis aussi motivée par le désir d’aider les autres et d’être un modèle. Ce que je fais chaque jour, je les fais parce que j’ai l’espoir que j’arriverai à avoir un impact sur ma communauté. Je suis motivée par les gens que j’aime et je veille que mes actions ne leur portent pas préjudice. Je veux que tout se passe bien autour de moi et je m’implique pour que tout aille bien.

Quelle est pour toi la chose la plus importante que les gouvernements et/ou les entreprises peuvent faire pour aider les jeunes à se lancer dans leur carrière?

Il faut donner aux jeunes la chance de faire leurs preuves. Il est important de leur donner l’opportunité de faire des expériences professionnelles orientées sur le développement de leur personne. C’est de ces expériences qu’ils grandiront et s’inspireront pour faire avancer leur carrière.

Quelques mots pour les jeunes? Quel est le meilleur conseil à leur donner dans leur recherche de leur vocation ou de leur métier idéal?

Il est très excitant d’être jeune à une époque comme la nôtre. Nous avons tellement de choses que nous pouvons faire. Nous avons de si grands opportunités. Il est temps de se lancer et de faire un choix. Le choix d’exister ! Ne nous contentons pas de vivre notre petite vie mais vivons la avec les autres. Apprenons à fixer des objectifs clairs, évaluer nos résultats et à nous relever à chaque fois que nous échouons. Vous voulez le métier idéal, focalisez-vous sur ce que vous voulez faire de votre vie d’abord. Quelles sont les activités que vous aimez faire, dans lesquelles vous êtes vraiment bons, que vous pouvez passer beaucoup de temps à faire sans vous lasser ? Elles définiront votre vocation. Choisissez le métier qui va le mieux avec ces activités. Si vous n’en trouvez aucun sur le marché, construisez en un.

https://www.facebook.com/activehorganization: Facebook ACTIVEH

@activehaiti : Twitter


[1] Section des examens officiels de L’état qui priorise la chimie, biologie et la physique.



jeunesse volontariat LVDJ T'Inspire Initiatives




comments powered by Disqus

En Savoir Plus