La Voix des Jeunes t'inspire! Les ressources humaines, c'est du respect et de la rigueur pour Belmondo

Publié 9 juin 2013 no picture

Inscrit le 27 mars 2013
  • 74 Articles

Nom : ALEXANDRE

Prénom: Belmondo

Age : 30

Ville, Pays : Port-au-Prince, Haiti

D’où viens-tu et où vis-tu en ce moment ?

Je viens d’Haiti mais pour l’instant je vis à Dakar au Sénégal, dans le cadre d’une mission pour l’ONG Alima.

Sur ta carte de visite, quel est ton titre ?

Chargé de mission des Ressources Humaines pour une ONG

Que voulais-tu faire dans la vie quand tu avais 10 ans ?

Chirurgien ou pilote d’avion de chasse.

En quoi consiste ton travail ?

Je fais le recrutement du personnel, j’établis les procédures de ressources humaines, je m’assure que l’ONG pour laquelle je travaille respecte le contexte légal du travail du pays, et d’autres tâches relatives à la gestion des RH.

Donne-nous 10 mots décrivant ta journée de travail typique :

Passion, stress, dépit, volonté, initiative, proactif, prudent, organisation, créativité, respect.

En quelques lignes, comment es-tu arrivé là où tu en es aujourd’hui ? Cite les étapes importantes de ton parcours.

Avant la fin de mes études en sciences administratives, j’ai commencé à travailler dans le commercial en proposant des ordinateurs à des entreprises et si je vendais je gagnais une commission.

Ensuite, j’ai débuté une carrière beaucoup plus formelle dans l’administration d’un réseau d’hôpital, puis dans l’humanitaire. Depuis pratiquement 8 ans, je travaille dans ce secteur, surtout dans le domaine de la gestion des ressources humaines.

Grâce à Dieu et aux fruits de mes efforts, j’ai aujourd’hui une carrière internationale dans mon domaine. Cela demande beaucoup de rigueur et d’aimer ce qu’on fait. Durant ma carrière, j’ai compris qu’il ne faut jamais se consacrer à faire comme métier ce que l’on n’aime pas, et ceci quoi qu’il en coute.

Quel est le plus gros obstacle que tu aies eu à surmonter pour atteindre ta situation actuelle ? Comment cela t’as-t-il permis de grandir en tant que personne ?

Le plus gros obstacle que j’ai du affronter pour avancer dans l’étape actuelle de ma carrière c’est moi-même. Pourquoi ? La majeure partie de mon expérience était en Haïti, dans mon pays, avec un contexte que je maitrise bien puisque c’est chez moi.

Mais c’est une autre réalité quand on te fait un briefing sur un autre pays, avec un autre contexte, et qu’on te dit de faire ce que tu avais l’habitude de faire, mais ailleurs. Ainsi la première chose que j’ai du faire, c’est de me convaincre que je pouvais y arriver, et après le reste vient tout seul si on connait bien son métier. Aujourd’hui, grâce à ça je prends plus d’initiatives, et je ne panique pas au premier défi qui se présente devant moi.


Qu’as-tu étudié? Quelle a été l'importance de ton choix d'études universitaires par rapport à ta profession aujourd’hui?

J’ai fait des études en Sciences Administratives, plus précisément en gestion des affaires. Mes études sont directement liées à mon travail, quoiqu’il soit parfois difficile de travailler sur ce que vous avez appris, mais ça a été le cas pour moi. Bien sûr, j’aurais pu choisir d’autres carrières mais quand vous avez fait le bon choix vous avez une passion positive qui vous anime et vous foncez.

Quelles sont les trois éléments les plus importants pour pouvoir exceller dans ton domaine?

- Etre ouvert aux gens. Les Ressources Humaines, avant le côté technique, c’est le rapport que vous entretenez avec les gens avec qui vous travaillez. Etre à l’écoute c’est la clé. Ensuite, être toujours honnête et transparent en tout point avec les gens.

- Etre organisé dans votre travail.

- Avoir de la rigueur en tout.

Sur une note plus légère, parle-nous de ta journée la plus étrange ou de la chose la plus étrange que tu aies eu à faire au travail?

Un jour, un membre du personnel m’a frappé sur les lieux du travail. Il n’avait pas une raison valable de le faire car nous étions en très bons termes quelques minutes avant, sauf qu’il s’est emporté pour quelque chose que je lui ai dit dans le cadre du travail. L’ironie du sort c’est que j’ai insisté pour qu’on ne le licencie pas, alors que ça aurait été normalement la seule chose à faire et jusqu'à présent je n’explique pas mon attitude de n’avoir pas appliqué le règlement ce jour-là.

C’est pour cela que mon métier est beau, parce que tu dois souvent te mettre à la place de l’autre pour avoir un bon jugement, même si tu dois mettre le règlement en veilleuse. Pour cela, l’essentiel c’est de faire toujours ce qui est juste en fonction de vos convictions.

Quelques mots pour les jeunes? Quel est le meilleur conseil à leur donner dans leur recherche de leur vocation ou de leur métier idéal?

Il n’existe pas de formule toute faite comme un médecin qui prescrirait des médicaments à un patient. Moi je vous dirais de suivre votre cœur, il y a forcément une chose que vous aimez passer du temps à faire.

Réfléchissez à la meilleure façon de rendre cette chose productive pour vous, cherchez en vous ce que vous aimez faire, la réponse personne ne l’a à votre place. La balle est uniquement dans votre camp, si vous y mettez la volonté et le courage qu’il faut vous irez très loin.





comments powered by Disqus

En Savoir Plus