Le développement communautaire, un levier essentiel pour le développement économique de nos régions.

no picture Notre jeunesse doit être une jeunesse de révolutionnaires et non de révoltés.
Sadrak Ange Seleck
Inscrit le 3 octobre 2017
  • 2 Articles

Lorsqu'on admet l'hypothèse selon laquelle l'État est le garant du bien être et de l'épanouissement de ses populations, il est logique de dévoiler ici que l'État aujourd'hui n'est plus à même de tenir à tous ces engagements au regard de la situation économique alarmante de notre pays, lorsque viennent s'ajouter des problèmes tels que mal gouvernance, gabegie financière, détournement des deniers publics, corruption et tous les autres maux qui plombent l'économie nationale et qui représentent un frein au développement.

Si le développement communautaire apparaît aujourd'hui comme un idéal pour l'émergence des peuples africains, il serait judicieux de présenter de manière concise ce concept qui fait ses preuves actuellement au Rwanda, au Kenya, en Éthiopie et partout ailleurs où il a été appliqué. De quoi s'agit-il concrètement ? C'est quoi le développement communautaire? L'analyse de la mise en oeuvre de ce nouvel outil de développement nous permettra de répondre à toutes ces questions posées.

Le développement communautaire est une méthode de développement qui consiste à placer l'individu au centre des projets de développement en accordant aux collectivités d'assumer leur responsabilité et d'apporter des changements à leurs vies. Le développement communautaire aide les communautés à mieux maitriser les questions de santé, sociales et économiques qui les touchent en tirant profit de leurs forces.

L'impact du développement communautaire sur l'économie du pays est fonction des agglomérations qui l'adoptent, de l'importance des projets réalisés et du succès qu'ils rencontrent auprès des populations intéressées. Pour moi c'est l'un des instruments les plus efficaces dans le processus de développement car il est loin des discours creux et démagogues des grands politiciens. Ici, il suffit tout simplement d'installer dans chaque communauté des petits comités de développement locaux (Codel), d'organiser des ateliers de renforcement des capacités sur le développement participatif afin de convaincre les membres de la communauté qu'ils sont le moteur de leur propre développement. Les résultats ne tarderont pas alors: campagnes d'hygiène et de salubrité dans les villages et quartier, création des champs communautaires et des boutiques communautaires, achats des semences et autres matériels agricoles, entretien des pistes de récoltes, organisation des activités culturelles.....etc. Et tout reprend vie même dans les zones rurales les plus enclavées, par la participation de toute les contingentes sociales, anciens, adultes et enfants, tout ceci poussé par un esprit de compétitivité!

La méthode du développement communautaire agit comme un stimulant de l'économie en augmentant le nombre de personnes ayant une occupation productrice, en leur donnant le moyen d'accroître leur revenu individuel et celui du groupe, en suscitant la création ou l'extension d'un artisanat ou d'une agriculture qualifiée et plus rentable, en assurant progressivement la transaction d'une économie monétaire et en posant ainsi les fondements économiques de l'épargne.

Ce concept de développement communautaire se prête alors tout particulièrement dans les régions rurales, à une action économique constructive sans financement important. D'abord il mobilise les forces vives et les forces latentes de la population, dont une partie importante est partout oisive au Cameroun, et les affecte à des tâches à leurs portée dans la réalisation des projets qui, sans apport humain, seraient impensables.

Ainsi, ''l'investissement travail'' et ''l'investissement financier'', dans une très large mesure, aboutissent au même résultat. Au Cameroun, tandis que les disponibilités financières manquent, la main d'œuvre y est abondante. Bien qu'inexpérimentée, elle peut être affectée à toute une série de travaux sous un accompagnement technique.

L'objectif du développement communautaire est précisément d'élever le bien être en agissant sur l'économique et le social, mais au niveau local. La progression du développement dépendra alors de la valeur démonstrative des premiers résultats obtenus, de la justesse des priorités indiquées par la population, de son empressement à procéder aux réalisations, de l'importance de sa contribution par voie de prestations personnelles, et naturellement de la qualité de l'aide technique disponible.

Le succès de la méthode repose comme nous l'avons vu dans la première partie, sur la faculté d'initiative et l'esprit de solidarité de la population intéressée. Celle-ci doit être rapidement en mesure de suggérer les besoins prioritaires qu'elle ressent et qu'elle estime pouvoir satisfaire, et avoir la volonté, par l'effort collectif qu'elle déploiera, de créer les fondements de son bien être. Il importe que la participation active de toute la population locale soit assurée. Tandis que les élites auront la responsabilité de soutenir les initiatives de développement nécessaires, les membres des communautés seront appelés à fournir le travail volontaire.

Il est alors évident que la prise de conscience par la population des horizons nouveaux qui s'ouvrent à elle sera suscitée par une éducation appropriée, donnée à bon escient, pour mettre en relief le pouvoir créateur du principe d'entraide et faire naître rapidement le désir des communautés d'améliorer leurs conditions de vie. Ainsi, dès qu'un centre de développement communautaire aura été créé dans une localité, il deviendra lui-même un générateur efficace d'éducation populaire.

Que peut faire le gouvernement pour aider les collectivités locales?

Le gouvernement, à travers des partenariats, peut accompagner les initiatives de développement. Le partenariat ce n'est pas de dire aux gens comment vivre. Cela consiste à ouvrir des portes et à lever des barrières, à défendre des droits, à agir de façon proactive, établir des liens entre les gens et l'information, le savoir faire et les idées.

Au delà des partenariats, le gouvernement se doit aussi d'être souple et sensible à leurs besoins en collaborant avec elles à l'élaboration de projets et de programmes répondant à leurs besoins. Ainsi, l'aide financière du gouvernement joue un rôle assez important dans le concept de développement communautaire.

En somme, nous pouvons retenir que le développement communautaire est un instrument essentiel dans le processus de développement car non seulement la collectivité se donne la capacité de croître et conçoit la façon dont elle veut le faire, mais aussi découvre ce qu'elle est, et utilise les connaissances au sujet du passé et du présent pour préparer l'avenir tout en participant avec tous ses membres (anciens, adultes et enfants) à la prise en charge des projets de développement. Toutefois, il peut présenter des résultats encore plus satisfaisants lorsque la politique de décentralisation est effective.

Mais à mon avis, bien que les forces de la population soient le socle du développement communautaire, il faut reconnaitre que la jeunesse constitue le véritable acteur du développement communautaire car elle a la force, la volonté, la foi et l'esprit. Il suffit juste qu'elle soit catalysée !





comments powered by Disqus