Le genre dans nos sociétés

Publié 15 juillet 2014 no picture akakpo

Inscrit le 5 juin 2014
  • 11 Articles

Source  photo: www.bonjourdefrance.com

Source photo: www.bonjourdefrance.com

Le monde dans sa cruauté ne laisse aucune chance au faible, encore moins à celui ou celle qui a à peine un repère. Il suffit pour cela d’observer les discriminations qui sévissent au quotidien dans nos sociétés. Qu’il s’agisse de nos écoles, nos universités ou encore des locaux des entreprises que nous connaissons plus ou moins, les enfants, les femmes ou les personnes vivant avec un handicap sont souvent frustrées par des gestes mal placés. Pour la plupart de ces personnes, elles sont victimes de ce qui pourrait être un manque d’attention, un délaissement cruel ou encore un dommage causé par un mépris inhumain. En effet, dans nos sociétés, ces personnes sont tout le temps lésées alors que leur plus value dans la quête d’une communauté digne de ce nom est considérable. Devons nous rappeler la nouvelle atmosphère que Ellen Johnson Sirleaf a insufflé au Libéria ? Parlerons-nous des prouesses de Jamel Debouzze ? Ou devons nous nous rabattre sur le rôle que les grandes personnalités ont toujours joué dans le monde ? Il n’est plus opportun de signaler qu’avant que Nelson Mandela, Barack Obama, Neymar, Miriam Makeba, Oprah Winfrey… ne deviennent des personnes connues de tous, elles ont aussi vécu une enfance qui peut être n’a pas été facile pour certaines d’entre elles, mais qui pour la plupart n’a pas été en proie aux travaux forcés, à la prostitution, aux rebellions armées.

D’aucuns diront que ces désolations ne font pas le quotidien de nos sociétés mais loin s’en faut. Certes dans le siècle présent on observe plus de femmes instruites, actives, salariées, mais c’est sans oublier qu’il y a plus de chômeuses, de salariées précaires ou pauvres. Ceci est dû au fait que la résorption des disparités de carrières et de salaires, stagne péniblement malgré que les lois sur l'égalité professionnelle se soient multipliées[1].

Après cette brève illustration qui nous montre que les enfants, les femmes, les hommes qui sont à l’abri de quelque discrimination qui soit, peuvent encore changer le cours des choses dans notre monde. Devons-nous rester sans réagir au travail des enfants, à la prostitution de nos congénères, à la marginalisation de nos sœurs, mères ou encore à l’exclusion catégorique des personnes vivant avec un handicap ? Thérèse Locoh[2] l’a bien affirmé : si les femmes sont les premières victimes du mal-développement, c'est d'abord le développement qui est victime de la non-prise en compte par les décideurs politiques des questions de genre. Quoi alors de plus raisonnable que de mettre un accent particulier sur les questions de genre dans nos sociétés ? Il incombe peut être plus au politique de le faire, mais il n’incombe pas moins à nous les jeunes de montrer la voie à suivre.


[1] Femmes, genre et sociétés, l'état des savoirs ; Margaret MARUANI

[2] Genre et sociétés en Afrique: implications pour le développement, Thérèse Locoh


Genre Femme Jeunes Enfant Homme




comments powered by Disqus

En Savoir Plus

Share