LE SPORT A-T-IL UN IMPACT POSITIF SUR LE MONDE ?

Publié 5 juillet 2014 no picture akakpo

Inscrit le 5 juin 2014
  • 5 Articles

De mémoire d’homme, la quête de l’idéal social n’a jamais été aisée, mais des événements qui sont parfois « banalisés » font que la société vit encore des moments d’émotions. Si le sport se prête à cette caricature, qu’en est-il de son influence sur nous ?

Depuis l’ère antique, le sport a été un moyen d’affirmation des sociétés. Les prestations dans les grands meetings sportifs tels la coupe du monde de football, les jeux olympiques… n’en disent pas moins. Et il n’en demeure pas moins des sensibilisations contre le racisme dans les arènes sportives.

…source d’une volupté et d’une humanité hors du commun !!!

La volupté que procurent les prestations sportives reste incommensurable. Une fois encore, la 20ème édition de l’événement sportif le plus médiatisé au monde n’a pas dérogé à la règle. En effet, l’entrée en lice d’une nation correspond à la mise à l’épreuve des sens de tout un peuple. La défaite est souvent synonyme de cassure du moral social. Par contre, la joie résultant d’une victoire ou d’une belle prestation, est équivalente à un état d’esprit qu’aucune présidentielle ne pourrait offrir.

L’impact du sport n’est pas seulement cette euphorie mais c’est également l’espoir d’une vie meilleure. Devons-nous énumérer les œuvres caritatives de Micheal Jordan, les actions caritatives du roi Pélé, la bourse universitaire Allodo de Sheyi Emmanuel Adébayor, les soutiens des sœurs Venus et Serena Williams aux associations de bienfaisance telles que Keep a child alive ou encore les actions de Michael Schumacher pour de nombreux organismes…?

Politiques ou non, ils s’en servent…

Le sport n’est aucunement ignoré par la classe politique, il suffit pour cela de se référer aux cérémonies de remise du drapeau national ; à la présence des politiques dans les stades ou encore à la géopolitique des jeux olympiques. Au plan international, cela est relayé par les actions sportives entreprises par l’ONU pour atteindre ses objectifs. L’élargissement de l’alliance UNICEF-FIFA [1] pour intervenir dans la santé, l’éducation et la protection des enfants et adolescents, en est une autre illustration.

…entre exploits et tares du monde sportif.

D’aucuns affirment que le sport a des revers. A cet effet, ils lèvent le ton contre les efforts financiers entrepris pour accueillir les grands événements sportifs, même si en toile de fond, ces efforts sont essentiellement soutenus par un message d’ouverture, d’hospitalité, et d’amélioration de l’image du pays.

Cependant, la 20ème édition de la coupe du monde de football a suscité des dépenses colossales au Brésil alors qu’un brésilien sur cinq vit en deçà du seuil de pauvreté [2]. Par ailleurs, 250000 [3] familles ont du être déplacées et ceci dans le but de faire place aux différents chantiers de construction des stades. Ceci n’a jusque là rien d’anormal, mais ça l’est si on sait que ces familles ont été expulsées et que nombre d’entre elles seront sans abris. Par ailleurs, la tricherie dans les compétitions, les sports dangereux, les malversations, les honoraires occultes, le dopage… ne donnent qu’une image néfaste au sport d’aujourd’hui.

Néanmoins, au-delà de ces déboires, l’économiste affirmera que l’effet olympique permanent sur les exportations d’un pays est considérable et positif, le sociologue ajoutera que le sport est un réel vecteur d’intégration de personnes marginalisées (selon le genre, le handicap, l’origine…). Les actions des hommes politiques sous-entendront que le sport est indispensable pour plus de prestige. Le médecin rétorquera que l’activité sportive permet de garantir une bonne santé.

Dans ce lot de déclarations, que représente la voix du faible qui subit les revers de cette discipline ? Le sport ne pourrait-il pas être plus que l’espéranto des races [4]?


[1] http://www.unicef.org/french/media/media_21028.html

[2] Institut de recherches économiques appliquées (IPEA)

[3] Comité populaire de la coupe du monde

[4] « Le sport est l'espéranto des races » Jean Giraudoux


AKAKPO Darra Kossi



sport Challenge JA




comments powered by Disqus

En Savoir Plus