Nous travaillons avec Akon pour le développement de l’Afrique!

Avatar Verane F
Inscrit le 17 novembre 2015
  • 12 Articles
  • Age 25

Le meilleur cadeau que la vie puisse vous faire, est de mettre sur votre chemin des personnes inspirantes et motivantes qui vous donneront le courage et la hargne de réussir. Le genre de personnes tellement positives qu’en les côtoyant, leur aura positive déteint sur vous. Tout au long de ma vie j’ai eu à rencontrer des personnes dynamiques et inspirantes qui m’ont permis de voir la vie différemment et de redéfinir mes priorités. L’une de ses personnes est ce camarade et ami de longue date au parcours vraiment inspirant, un bel exemple de persévérance.

Bonjour Giscard, merci de m’accorder cette interview, Peux-tu te présenter au groupe LVDJ ?

Bonjour, je me nomme Giscard Péruchon FADA BANGMOU, je suis de nationalité Camerounaise, âgé de 27 ans, Ingénieur Électrique, Énergétique, Energies Renouvelables & Ingénieur des Travaux Publics. Je suis coordinateur de projets Energie & BTP à Solektra International.

Tu es un ingénieur multifonction alors! Peux-tu nous parler de ton travail à Solektra International? Et qu’est-ce que c’est d’ailleurs ?

Solektra International est une multinationale Afro-américaine dont le célèbre chanteur afro-américain Akon est actionnaire, basée au mali et avec des filiales dans plusieurs pays d'Afrique. Mon boulot consiste actuellement à la recherche, préparation des marchés d'énergie renouvelable et de Bâtiments et Travaux Publics, une fois le marché acquis et contrat signé, je recrute des fois le personnel d'exécution du contrat. Il y a 6 mois, à mes tous débuts, j'étais chef d'équipe sur le terrain exécutant un marché de milliers de lampadaires solaires en Guinée Conakry.

En effet, ma formation et mon parcours pluridisciplinaire me permettent d’être en quelque sorte multifonctions.

En Energie, nous travaillons sur 02 volets:

- Apporter l'électricité aux populations pauvres des lieux reculés par les sources d'énergie durables (solaires, éolienne, etc); ceci en préfinançant et réalisant les marchés de fourniture et implantation des lampadaires solaires photovoltaïques, de centrales solaires photovoltaïques, d'éoliennes suivis de réseau électrique de distribution aux habitations,

- Apporter de l'eau potable aux populations rurales pauvres (des sites éloignés) par les systèmes de forages fonctionnant au solaire Photovoltaïque

Ensuite, nous travaillons sur tous les volets du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) :

- Approvisionnement en Eau Potable

- Routes

- Constructions civiles

Impressionnant, penses-tu avoir trouvé ta vocation dans ce que tu fais ?

Oui, je crois avoir trouvé ma vocation parce que jusqu'à ce jour, j'exerce dans mes deux domaines de formation (BTP & Energie) et qui me passionnent, et je n'ai vraiment pas de difficultés à m'exprimer dans mon travail. Mon activité étant appréciée de tous mes supérieurs, je trouve l'environnement favorable à mon épanouissement et croissance professionnels.

Travailler au bien être des villageois fût le désir de mon cœur depuis ma tendre enfance vécue au village. Je crois sincèrement exécuter mon souhait à ce jour.

Il y a six ans, lorsque nous débutions au Cameroun, te voyais-tu occuper ce poste ?

Il y a 6 ans, je me voyais plus ou moins dans une position semblable ou nettement mieux que celle-ci du point de vu ambitions personnelles. Il y a 6 ans, je me voyais plus ou moins DG de ma propre structure. Avec moins de 02 ans d'expérience sur le terrain, j'ai réalisé le vaste réseau relationnel que je dois construire et l'expérience qu'il me faudra acquérir dans le processus. Je crois que le temps présent sert à cela et mon ambition demeure. Donc je crois que je suis actuellement en chemin vers cette destination.

Te connaissant personnellement, je t’ai vu aller travailler tard le soir bénévolement, je t’ai vu donner des cours de répétition pour joindre les deux bouts. Si tu devais donner des conseils à la jeunesse camerounaise ce seraient lesquels ?

Connaissant la situation actuelle du pays, je conseillerais aux jeunes camerounais d’entreprendre et ne pas attendre de l'Etat. Ceux qui ont des contacts professionnels les exploitent au mieux. Pour ceux qui aiment l’aventure comme moi, n'hésitez pas à embrasser une carrière professionnelle venant d'un pays voisin ou de l'étranger.

Mais aussi, la réussite ne réside pas que dans le fait de travailler pour quelqu'un et être en retour rémunéré, mais aussi dans les initiatives personnelles qui pour leurs débuts sont parfois moindres, il faut vraiment que les jeunes prennent conscience de cela.

Je me souviens que ma plus grande frustration, étant en cycle master énergie au 2IE(Insitut International d’Ingénierie) de Ouagadougou, a été de faire mon stage au Cameroun en Mai 2013. Il m’a vraiment été très difficile de trouver un stage non rémunéré. Je me suis demandé ce qu’il en sera lorsque je chercherai un emploi rémunéré. Dès lors, j’arrêtai comme idée d’être entrepreneur ou d’évoluer à l'extérieur après l'obtention de ce master. La dernière option m’a été favorable, les débuts ont été difficiles, mais avec un peu de courage j'ai trouvé mon chemin.

La jeunesse doit être indépendante et se battre pour réaliser ses rêves, il est vraiment important pour chaque jeune de comprendre que c’est à eux d’apporter au pays et non le contraire, et de faire les sacrifices nécessaires pour y arriver. Quand je regarde mon parcours, je me rends compte que seule la persévérance et la grâce de Dieu m’ont emmené jusqu’ici il n’y a pas eu de hasard ou de chance, juste le travail et la persévérance.

Ma dernière question : si tu étais le Président de la République du Cameroun, que ferais-tu pour les jeunes en cette semaine de fête de la jeunesse ?

Je travaillerai sur deux volets à l'endroit des jeunes:

· Créer de l'emploi ou faciliter des initiatives de cette création par des mécanismes flexibles et surtout transparents,

· Et faire primer le mérite en matière d'insertion professionnelle, parce que les jeunes camerounais ne croient malheureusement plus au mérite, vu le népotisme, le tribalisme et la corruption qui règnent dans notre pays. Les jeunes doivent pouvoir croire que le fait de travailler dur est une garantie de réussite au Cameroun indépendamment de leur origine ce qui n’est malheureusement plus le cas.

Mais en résumé comme l’expression dit : travaillez et prenez de la peine, et surtout, de la patience, chers jeunes. Bonne fête de la jeunesse à tous. Merci

C’est moi qui te remercie, bonne fête de la jeunesse Giscard.





comments powered by Disqus