Sport : si c’était la panacée aux problèmes de pauvreté,…

Publié 12 juillet 2014 no picture LOKOSSOU Sébastien

no picture LOKOSSOU Sébastien Voir le Profil
Inscrit le 12 juillet 2014
  • 1 Article

Loin d’être un simple jeu ou divertissement, le sport est, aujourd’hui plus que jamais, une grosse industrie où différents acteurs s’enrichissent. Du football au golf en passant par les autres disciplines (le handball et le tennis,…), joueurs et dirigeants y trouvent leurs intérêts.

L’impact du sport sur le monde est sans ambages. Nombre de petits pays isolés se font connaître par leur participation aux compétitions sportives. Le sport est devenu un moyen leur permettant de s’affirmer au plan mondial. L’exemple de la Jamaïque aux Jeux olympiques est bien illustratif. Nombreux sont ceux qui connaissent ce pays par l’entremise des prestations époustouflantes du grand coureur Usain Bolt. Parallèlement, il est indéniable que le sport influence positivement la vie en communauté avec à la clé la solidarité de certaines vedettes qui réalisent des œuvres sociales. C’est ainsi que Cristiano Ronaldo a décidé, en 2012, d’aller au secours des enfants palestiniens de la bande de Gaza en situation difficile, l’attaquant portugais a gracieusement offert son soulier d’or de 2011 pour la circonstance : (http://allainjules.com/2012/11/22/cristiano-ronaldo-offre-15-million-de-dollars-aux-enfants-de-gaza/ ).

Cependant, au-delà de la joie qu’elles procurent, les compétitions sportives sont parfois empreintes de quelques incidents non moins dégoûtants et repoussants. En football, il y a notamment eu, en janvier 1971, à Glasgow en Ecosse, l’effondrement d'une tribune suite à un mouvement de foule. Le récent drame de Port Saïd en Egypte (affrontements entre supporters), en février 2012, est encore frais dans les mémoires. La liste des fausses notes qui dégradent l’image du sport n’est pas exhaustive, elle se noircit davantage par le hooliganisme dans le rang de certains supporters et les scandales de matchs truqués : (http://www.liberation.fr/sports/2012/05/29/l-italie-infectee-par-un-nouveau-scandale-de-matchs-truques_822199). Les soupçons de corruption sont également entre autres faits qui ternissent l’image du sport dans le monde. Le Mondial 2022 est actuellement mis en question (http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Qatar-les-preuves-de-la-corruption/470092 ).

Dans la même logique, la Fédération internationale de football association (Fifa), loin d’avoir une bonne réputation, se décrédibilise de plus en plus avec des présidents qui s’accrochent à leur poste. Aujourd’hui, le public sportif attend de voir si Sepp Blatter fera mieux que les 24 ans passés par son prédécesseur João Havelange.

Les comportements et gestes racistes dans les stades, au cours de certains matchs, ne sont pas de nature à soigner l’image de marque du sport. Le « manger de banane » du Brésilien Dani Alves, (http://www.liberation.fr/sports/2014/04/29/le-manger-de-banane-de-dani-alves-a-ete-imagine-par-une-agence-de-pub_1007069 ), est l’un des cas déplorés dans le monde.

En raison de ces faits antisportifs et du caractère dispendieux de l’organisation des tournois sportifs, on est en droit de comprendre l’amertume des populations brésiliennes farouchement opposées à l’accueil de la 20ème édition de la coupe du monde Fifa (http://www.bfmtv.com/economie/mondial-2014-bresil-plein-marasme economique-social-789827.html). Les Brésiliens très remontés contre l’organisation du Mondial 2014 sont conscients que les investissements dans le sport ne vont pas résoudre leurs problèmes quotidiens. Si le sport était la panacée aux problèmes de pauvreté, le monde compterait plus de pays prospères que de pays sous-développés. Et pour cause, rien que pour la bonne santé, tout le monde est appelé à faire le sport, même les handicapés (Jeux paralympiques).

Dans le même sillage, il faut mentionner que les pays comme les Etats-Unis, la Chine et le Japon doivent leur niveau de développement, non pas au sport, mais plutôt à leurs différentes industries.

sport Challenge JA




comments powered by Disqus

En Savoir Plus

Share